JavaScript semble désactivé. J'en ai besoin !

ACCUEIL
AGENDA
COMMUNIQUES
NOS 'SYNEP-EXPRESS'
INFORMATIONS
ACCORDS
CONTACT

SYNEP CFE-CGC 63 rue du Rocher 75008 PARIS Tel: 01 55 30 13 19
courriel: synep@cfecgc.fr
Syndicat National de l'Enseignement Privé

Bienvenue sur le site
du SYNEP CFE-CGC

Accueil

4 décembre 2016

La dernière de la classe !

1/12/2012
Les élections nationales TPE (Très Petites Entreprises) 2016

Les élections TPE 2016 ont été reportées. Elles auront lieu du 30 décembre 2016 au 13 janvier 2017

29 novembre 2016

La dégringolade scolaire de la France continue, malheureusement !

27 novembre 2016

Francophonie ou anglo-folie ?

21 novembre 2016

Nicolas Sarkosy et l’enseignement

20 novembre 2016

Des catholiques pas très… catholiques ?

du 28 novembre au 12 décembre 2016
Les élections TPE 2016 n'auront pas lieu

La CFE CGC prend acte de la décision du ministère de repousser les élections dans les TPE. Cette décision est motivée par le souhait de ne pas entamer le processus électoral avant de connaitre la décision de la cour de cassation suite à un pourvoi formé par la CGT dans l’affaire du Syndicat des travailleurs corse (STC).
CLIC : Communiqué de la CFE-CGC

Du 15 au 22 novembre
Elections professionnelles au Groupe SUP de CO La Rochelle (17000)


13 novembre 2016

Donald Trump disqualifie pas mal de monde

10 novembre 2016

Orthographe
Un nouveau constat de baisse du niveau

10/11/2016
Enseignement privé indépendant EPI (ou hors contrat) IDCC 2691

Intégration de certains CFA :
Le champ d’application est élargi aux associations ou fondations gestionnaires de centre de formation d’apprentis qui ne relèvent pas d’une convention collective nationale de branche comportant des dispositions spécifiques visant les salariés concourant aux formations par apprentissage.

Nouvelles dispositions pour les enseignants en formation diplômante par alternance

9/11/2016
Enseignement privé indépendant EPI (ou hors contrat) et enseignement à distance

L'accord de fusion de ces 2 branches professionnelles (IDCC (2691 et 2101) en 2691) prévoit une période de 2 ans durant laquelle la convention collective de l'enseignement à distance est annexée. Durant cette période, chaque salarié continue d'être régi par les stipulations de sa propre convention. Des négociations seront menées en vue de l'intégration complète, à la fin de cette période, de cette convention momentanément annexée.

8/11/2016
Constitution d'un nouveau groupe

Suite au rachat de Studialis par Galileo Global Education France le 21 octobre 2015 un accord, relatif à la reconnaissance du groupe Galileo Global Education France/Studialis et à la constitution du comité de groupe, à été signé le 25 octobre 2016 par les syndicats de la CFDT, de la CFTC, de la CGT et de la CFE-CGC.
Le SYNEP CFE-CGC obtient 1 siège titulaire et un siège suppléant

6 novembre 2016

Malhonnêteté intellectuelle de notre ministre de tutelle

5 novembre 2016
Communiqué de presse
Mise sous tutelle de l’enseignement privé hors contrat

Comme l’Éducation nationale n’arrive visiblement pas à remonter la pente, en matière de crédibilité de son enseignement dispensé pendant la scolarité obligatoire jusqu’à 16 ans (toutes les enquêtes internationales le montrent depuis des années), le moyen trouvé par sa ministre est radical : mettre l’enseignement privé hors contrat sous tutelle, par décret !

Sans aucune concertation syndicale, avec le décret n° 2016-1452 du 28 octobre 2016, le gouvernement semble vouloir
s’affirmer face à l’enseignement privé et à l’attention des électeurs « Hollandais », au détriment de la liberté constitutionnelle d’enseigner. En résumé il demande à l’enseignement privé hors contrat d’appliquer les mêmes socles par cycles qu’à l’Éducation nationale, dans le même laps de temps… ce qu’il contrôlera lui-même !

Ce décret, de circonstance vue l’approche des élections de 2017, ne ressemblerait-il pas à un coup de poing tapé sur la table par le gouvernement pour dire à ses électeurs déçus : « Nous, nous agissons ! Nous, nous protégeons l’enseignement public… » ?

Ce n’est pas en améliorant ses propres performances, qu’il le fait, mais bien au contraire en mettant à son pas l’enseignement privé hors contrat !

Le SYNEP CFE-CGC compte utiliser toutes les voies de recours en vue de l’annulation de ce décret liberticide.

Décret n° 2016-1452 du 28 octobre 2016 relatif au contrôle de l'instruction dans la famille ou des établissements d'enseignement privés hors contrat.

Réunion jeudi 27 Octobre au ministère : Concertation sur l’enseignement privé hors contrat

Après avoir écouté, mais pas entendu, les organisations le Décret n°2016-1452 du 28 octobre 2016 voit le jour.
La réunion a donc bien eu lieu, quant au dialogue social au vu des dates vous comprendrez tous que l’avis des partenaires sociaux n’avait aucun intérêt pour le ministère.
Ce décret voit un changement important car : « Le contrôle de la maîtrise progressive de chacun des domaines du socle commun est fait au regard des objectifs de connaissances et de compétences attendues à la fin de chaque cycle d'enseignement de la scolarité obligatoire, en tenant compte des méthodes pédagogiques retenues par l'établissement ou par les personnes responsables des enfants qui reçoivent l'instruction dans la famille. »
Si le SYNEP CFE-CGC est pour le contrôle des acquis des enfants scolarisés dans des systèmes hors contrat ou à la maison, nous sommes opposés à ce système de contrôle par cycle, car il musèle la liberté pédagogique.

Clic : lire le décret

Nadia DALY

30 octobre 2016

Le collège Las Cazes (Montpellier) devrait changer de nom en 2017

23 octobre 2016

Deux mois après la rentrée, notre ministre de l’Éducation fait une découverte !

18-10-2016
Négociations quinquennales des classifications
Convention SEP

Faisant le constat

· d’une part que bon nombre de nos demandes formulées au cours des négociations n’ont pas encore fait l’objet d’une réponse écrite et précise de la part du Collège employeur,

· que d’autre part le Collège employeur a indiqué qu’il ne pouvait répondre aujourd’hui à plusieurs de nos revendications

· que la séance de ce jour et de demain devaient être consacrées à des questions de forme alors que nous sommes toujours à échanger sur le fond

· que le Collège employeur revient sur certaines de ses propositions (comme la modification de fiches de fonction)

· que malgré quelques infléchissements, les propositions du Collège employeur ne sont toujours pas à la hauteur des enjeux et donc pas de nature à corriger les défauts structurels des classifications ni à permettre la revalorisation des strates I et II (notamment)

nous demandons la suspension des négociations en attendant que le Collège employeur apporte des précisions.

Nous demandons néanmoins une prise en charge des frais déjà engagés pour ce soir (réservations déjà effectuées : hébergement et frais de restauration…)

16 octobre 2016
Éducation nationale
Nouvelles grilles indiciaires. Janvier 2017

Nous avons tous entendu ou lu dans la presse cette merveilleuse annonce de notre ministre nous informant de notre évolution de carrière, mais qu’en est-il vraiment ?

En janvier 2017, notre grille indiciaire évolue et nous voici donc tous avec une première augmentation après des années de « famine ». On nous annonce donc une augmentation très substantielle (au moins 100€ par mois, enfin du beurre dans les épinards !!)

Je me suis donc penchée sur les textes pour y voir plus clair et rien de mieux qu’un exemple pour bien comprendre.

Soit un enseignant certifié 9ème échelon à ce jour, cet enseignant est à l’indice 567. Or en janvier 2017 il sera à l’indice 578, soit +11 d’indice (avec un point à 4.68, un petit calcul nous amène donc à 4.68*11 = 51.48). On est donc loin des 100 € annoncés, mais me direz-vous : c’est tout de même une augmentation ! Cependant...

En fait notre part ISOE sera plus faible car une partie a été transformée en points d’indice. Pour janvier 2017, 4 points d’indice « offerts » viennent de cette prime.

Donc, concrètement, l’augmentation réelle n’est donc plus que de 7 points, d’où 7*4.68 = 32.76 (le beurre a fondu mais pas sur les épinards !)

Sachant enfin que la retenue sur salaire pour les pensions va augmenter, j’ai bien peur que l’on doive encore se passer de beurre dans nos épinards !

Je crois que Madame la Ministre aurait besoin d’une remise à niveau en mathématiques, car tous ces effets d’annonce pour, finalement, une augmentation quasi nulle, c’est difficilement supportable.

À moins que tout ceci soit savamment calculé pour nous faire passer encore une fois pour des nantis qui se plaignent tout le temps alors que l’on est si bien payé à ne rien faire avec toutes les vacances que l’on a.

Cette première évolution de nos salaires n’est que la première, (d’autres vont suivre échelonnées jusqu’en 2020, enfin si le prochain gouvernement ne change rien), mais elles sont étroitement liées à un changement dans l’évaluation des enseignants et je reviendrais vers vous très vite pour vous donner l’analyse du SYNEP CFE-CGC.

16 octobre 2016

Les ignobles ! Ils bourrent le crâne des enfants !

12 octobre 2016. Hors classe pour le 1er degré sous contrat

Enseignants du 1er degré sous contrat avec l'état, la circulaire pour le passage à la Hors Classe est parue
CLIC : Accès à la circulaire

10-10-2016
Dénonciation de 9 conventions collectives par le collège employeur

IDCC 2270 : Convention collective nationale des universités et instituts catholiques
IDCC 2636 : Convention collective nationale de l’enseignement, écoles supérieures d’ingénieurs et de cadres
IDCC 0390 : Convention collective de travail des professeurs de l'enseignement secondaire libre enseignant dans les établissements hors contrat et dans les établissements sous contrat mais sans être contractuels
IDCC 1326 : Convention collective nationale des maîtres de l'enseignement primaire privé dans les classes hors contrat et sous contrat simple et ne relevant pas de la convention collective de travail de l'enseignement primaire catholique
IDCC 1334 : Convention collective des psychologues de l'enseignement privé
IDCC 1446 : Convention collective nationale du travail des personnels enseignant hors contrat et des chefs de travaux exerçant des responsabilités hors contrat dans les établissements d'enseignement techniques privés
IDCC 1545 : Convention collective de travail de l'enseignement primaire catholique
IDCC 2152 : Convention collective nationale de travail du personnel enseignant et formateur des centres de formation continue et des centres de formation d'apprentis, des sections d'apprentissage et des unités de formation par apprentissage intégrés à un établissement technique privé
IDCC 2408/3211 : Convention collective des Salariés des Établissements Privés 2015

9 octobre 2016

Est-il tolérable de ridiculiser ou d’humilier qui que ce soit ?

6/10/2016 - Heures supplémentaires pour les enseignants agents de l'état

Le décret n° 2016-1174 du 30 août 2016 abroge le décret n° 2008-927 du 12 septembre 2008 instituant une prime spéciale au bénéfice des enseignants qui assurent au moins trois heures supplémentaires années (HSA) d'enseignement dans le secondaire. Il est d'application au 1er septembre 2016.

Ce décret a été voté avec l’appui des syndicats majoritaires pour qui Vous, enseignants, avez voté. Pensez-y lors des prochaines élections professionnelles!

Le SYNEP CFE-CGC est contre ce nouveau décret. En effet nous savons que les enseignants ont une paye qui ne permet plus de faire face à toutes leurs dépenses et que les HSA et cette prime permettaient à bon nombre d’entre eux d’avoir une paye plus convenable.

Enfin ce qui est inadmissible c’est que ce décret soit publié le 30 août, alors que bien évidemment, pour la plupart d'entre vous, vous avez accepté vos HSA en juin, et en plus souvent à la demande de votre direction pour suppléer le déficit d'enseignants.
Nadia DALY

2 octobre 2016

Ahurissant mais… prévisible !

25 septembre 2016

Vive les INégalités sociales…

18 septembre 2016

Chic, les enseignants agents de l’État vont être payés plus !

11 septembre 2016

Il n’y a plus aucune note au collège Albert-Camus de La Rochelle…

7 septembre 2016
Réforme du collège
Communiqué de rentrée

Au sujet de l’aberrante réforme du collège passée en force, telle la réforme du code du travail, le SYNEP CFE-CGC n’appelle pas à la grève du 08 septembre, car une seule journée d’action ne peut que profiter à l’Éducation Nationale empochant les salaires des grévistes et plusieurs jours de grève ne sont pas réalistes.

Par contre, il existe un autre type de grève :
la grève du zèle. Pour appliquer une réforme il faut auparavant avoir été formé et bien formé. Il en va de votre responsabilité vis-à-vis de vos élèves. Or ce n’est pas avec un vague texte ou courriel reçu dans sa boite aux lettres que l’on peut se dire formé. Ce n’est pas non plus après avoir écouté quelques minutes un collègue soi disant lui-même« formé » au cours d’un vague stage, que l’on peut s’approprier une réforme.

Dans ces conditions, le SYNEP CFE-CGC vous invite donc à n’appliquer de cette réforme que ce que vous aurez compris et assimilé, c’est-à-dire ce qui permettra aux élèves une meilleur réussite, une avancée intellectuelle par rapport à la réforme précédente. Évaluez vos élèves comme il vous semble souhaitable de le faire afin qu’ils en tirent un bénéfice. Ne participez aux EPI que si vous y voyez un intérêt spécifique pour vos jeunes. Concentrez-vous sur les notions indispensables qui doivent être acquises en évitant le saupoudrage.

Contactez-nous pour nous informer de la manière dont est mise en place la réforme dans votre établissement. Restez vigilants quant aux dérives possibles : emplois du temps déplorables, classes surchargées dans certaines matières...

Et tout de même... bonne rentrée !

Nadia DALY
Secrétaire générale du SYNEP CFE-CGC

5 septembre 2016
CONVENTION COLLECTIVE SEP
(Personnels des établissements privés sous contrat)

La négociation a débouché sur une augmentation salariale de 0% !

Le SYNEP CFE-CGC appelle donc les salariés à se mobiliser localement, et dès maintenant, dans chaque établissement, il invite ses délégués à exiger l’ouverture d’une négociation salariale.

Contactez-nous rapidement pour nous faire part de vos intentions et obtenir notre aide si besoin.
Alain BELLEUVRE
CLIC : Lire notre communiqué

4 septembre 2016

Ces Pokémon que notre ministre pourchasse…

31 août 2016
En marge d'une rentrée qui s'annonce difficile à plusieurs niveaux (réforme du collège, loi El Khomri, NAO)...et dont nous reparlerons très bientôt

Tous les personnels sont en vigilance «attentat», mais il nous semble que votre attention n'a pas été assez attirée sur certains dangers potentiels relatifs au jeu POKEMON GO dont a parlé notre ministre. Ce jeu consiste à géo localiser avec son portable un Pokémon, et à se rendre physiquement sur le lieu de sa localisation pour le prendre virtuellement. Plus on en a, meilleur on est !

Attention: une personne ou un groupe mal intentionné peut attendre tranquillement les jeunes «chasseurs» au voisinage d'un Pokémon pour les racketter voire beaucoup plus.

Donc le SYNEP CFE-CGC conseille à tous ses adhérents et sympathisants d'avoir une action préventive auprès des jeunes et de leurs parents sur les éventuelles graves conséquences de cette «chasse au trésor».

Bonne rentrée à tous.

28 août 2016

Classement international de Shanghaï 2016 des universités : Cocoriquiqui !!

21 août 2016

Ne comptez pas sur le gouvernement pour vous aider…

14 août 2016

Nouveau métier : étudiant à vie pour supprimer le chômage !

7 août 2016

Le pape : troisième guerre mondiale !

4 août 2016 CC EPNL : opposition du SYNEP CFE-CGC


Le SYNEP CFE-CGC, la FNEC FP FO, le SNEIP CGT et le SNPEFP CGT ont fait opposition à l’entrée en vigueur de la convention collective de l’enseignement privé non lucratif signée par la FEP CFDT, le SNEPL CFTC, le SNEC CFTC et le SPELC


31 juillet 2016

« Panem et circenses » ne suffit plus…

29 juillet 2016 - accord de NAO 2016 de la FESIC

Les 5 organisations syndicales sont signataires, mais le SYNEP CFE-CGC déplore que les salaires réels des catégories CADRES (catégories F à I) ne fassent l’objet d’aucune revalorisation.

29 juillet 2016 - Réunion du Haut comité du dialogue social (HCDS)

LA CFE-CGC ainsi que la CGT et FO, s’opposent aux conditions dans lesquelles cette mesure d‘audience est calculée.
La problématique majeure réside dans le fait que la convention collective des Salariés des Etablissements Privés 2015 (IDDC 2408) est ultra majoritaire en effectif dans ce nouveau champ. Or plus de 80% des électeurs et éligibles sont des enseignants agents de l’Etat, alors que cette convention ne concerne que les salariés de droit privé. Et il convient de rappeler que les voix de ces enseignants, agents de l’Etat, sont déjà comptabilisées pour la mesure d’audience au sein de l’Education Nationale- enseignement privé – lors des élections du Comité Consultatif Ministériel des Maîtres de l’Enseignement Privé (CCMMEP).
Le calcul erroné de la représentativité de la convention collective 2408 a donc des impacts majeurs sur le calcul de la représentativité de cette nouvelle convention collective EPNL
A ce jour la DGT n’a toujours pas tranché sur le calcul de l’audience. Prochain rendez-vous mi-septembre

25 juillet 2016-Notification au SYNEP CFE-CGC de la signature de la convention collective de l’enseignement privé non lucratif (CC EPNL)

Sont signataires du collège des employeurs : AEUIC, FESIC, FNOGEC
Sont signataires du collège des salariés : FEP CFDT, SnecCFTC, SNEPL CFTC, SPELC

24 juillet 2016

EPNL : mais à part ça, madame la marquise...

17 juillet 2016

Oser éviter la langue de bois

12 juillet 2016
La convention collective de l’enseignement privé non lucratif (CC EPNL) est mise à la signature jusqu’au 20 juillet

Nouveau record: 4 réunions de négociation ont suffit.

12 juillet 2016
Convention collective SEP : en 2016 NAO = ZÉRO

Deux séances de Négociation Annuelle Obligatoire débouchent sur une augmentation des salaires de 0%!
A l’issue de la 1ère séance, les organisations syndicales ont présenté leurs demandes de revalorisation des rémunérations.
Lors de la 2ème séance après un long préambule au discours convenu, le Collège Employeur nous annonce ou plutôt nous assène ses propositions :
Refus de toute revalorisation de la valeur du point et du salaire minimum de branche,
Renvoi de la revalorisation des grilles et base de strates à la négociation sur les classifications
mais comme lot de consolation, propose de valoriser de la formation professionnelle et la création d’un observatoire de l’égalité professionnelle.

Après une suspension de séance,
face à l’indigence des propositions, les organisations syndicales FEP CFDT, FO, SNEC CFTC, SPELC ET SYNEP CFE-CGC demandent :
-une augmentation de la valeur du point de +0,4% au 1er sept 2016 (ce qui porterait le salaire minimum de branche à 1517 €, soit +72€/an et 6€/mois)
-la proposition systématique d’un départ en formation pour tout retour d’un congé parental d’éducation.
-une mise en place rapide de l’Observatoire sur l’égalité professionnelle avec des garanties sur la cohérence et les liens avec les autres observatoires déjà existant. Cet observatoire pourrait donc être intégré à l’Observatoire social dont la mise en place est envisagée, et ce pour en limiter les coûts de fonctionnement.

Refus sans appel du Collège Employeur sur le 1er point.
Les salariés apprécieront : 2016 est donc une année blanche ou plutôt noire pour les salaires, rien au mieux avant 1er septembre 2017.
Le Collège Employeur nous ferait-il payer aujourd’hui, les 1,25% ‘’généreusement’’ attribués en 2015 et ceci dans le contexte de la révision des classifications et de la création de la convention collective unique?
Nous appelons les salariés à se mobiliser localement dès la rentrée:
dès le 1er septembre, dans chaque établissement, nos représentants demanderont l’ouverture de la négociations annuelle obligatoire et revendiqueront une juste revalorisation des rémunérations.

12 juillet 2016
Examen le jour d’une fête religieuse ?

La France peut elle organiser un examen le jour d’une « grande fête religieuse » ? Grandes fêtes religieuses pour l’Éducation nationale : orthodoxes (2j/an), arméniennes (3j/an), musulmanes (3j/an), juives (4j/an), bouddhiste (1j/an), catholiques et protestantes (déjà prises par le calendrier des fêtes légales) ?

Ce que disent les textes : « L’institution scolaire et universitaire, doit prendre les dispositions nécessaires pour qu’aucun examen ni aucune épreuve importante ne soient organisés le jour des grandes fêtes religieuses. »

Alors pourquoi des oraux de rattrapage du
baccalauréat ont-ils été planifiés le jour de la fin du ramadan (grande fête religieuse musulmane) ?
Un oubli, une volonté de faire polémique, de diviser des populations ? Nous laisserons chaque lecteur mener son appréciation.

En revanche, on est bien obligé de constater que l’État a failli à son devoir en ne respectant pas ses textes de loi.

Dans les faits, le baccalauréat cette année aura été disparate sur tout le territoire. Dans certains centres, un report pour tous les candidats a été fait afin de rester dans une équité pour tous. Dans d’autres une pression sur les candidats musulmans a été réalisée entraînant pour ces candidats le refus d’exercer leur droit, préférant venir passer leur oral un jour de fête plutôt que « d’énerver » le jury ; dans d’autres enfin les candidats musulmans ont passé leurs oraux le lendemain de la fête en étant donc obligé, de fait, de révéler leur confession à tous les examinateurs.

De plus, on a vu des enseignants énervés par un report de leurs vacances pour cause de fête religieuse musulmane, une presse qui s’est empressée de relayer cette information ce qui bien entendu a encore montré du doigt cette population musulmane.

Même problème concernant le report des oraux de français pour les candidats de confession juive du lundi 13 juin (fête de Chavouot) !

Cette année, notre ministère aura donc pu ficher tous les candidats et examinateurs de confession juive et musulmane. Est-ce cela la laïcité ?

Et pourtant il aurait été si simple de planifier les calendriers des épreuves en tenant compte de ces dates... mais alors plus de polémique, plus de stigmatisation !
La laïcité c’est l’impartialité ou la neutralité de l’État à l’égard des confessions religieuses, c’est l’égalité de TOUS devant la loi, donc elle s’oppose à une religion d’État.

Alors, oui, soyons logiques et impartiaux et appliquons les mêmes textes à tous, de sorte qu’aucun candidat ou examinateur n’ait implicitement à dévoiler son appartenance religieuse.

12-7-2016. Notre Synep-Express de juin est en ligne

Édito
Brexit

Que faire lorsque l’Éducation nationale va mal ? Au ministère on pourrait envisager de réunir autour d’une table tous les acteurs, publics et privés, de l’enseignement en France pour discuter des différentes méthodes à mettre en oeuvre, non pas de façon uniforme, mais en fonction des élèves et laisser faire de la pédagogie différenciée.

Et bien, tel Bruxelles où des fonctionnaires européens pensent pour tout le monde, le ministère de l’Éducation dicte des réformes, les unes à la suite des autres, et les impose.

Lorsqu’il les impose au privé sous contrat avec l’État, on peut malheureusement dire : « les payeurs sont les décideurs ». Mais comme l’État vient de s’apercevoir que l’enseignement privé « indépendant », le non subventionné, était en pleine expansion, au lieu de se réformer il légifère pour le contraindre à rentrer dans le rang ! Et là il n’en est pas question !

On peut alors suggérer une idée, à tous les établissements privés, lorsqu’ils sont sous contrat et peuvent ne pas faire passer leurs budgets avant le bien de leurs élèves ou lorsqu’ils sont indépendants : « votez un Brexit, comme les anglais ! Mais un Brexit vis-à-vis de l’Éducation nationale ! »
Evelyne CIMA

10 juillet 2016

Bac 2016. Je ne veux pas savoir si vous êtes musulman. Mais...

3 juillet 2016

Quand on veut tondre son chien... on dit qu’il a des puces !

26 juin 2016

La « pseudo » erreur dans le sujet de spécialité maths du bac S 2016

22 juin 2016

Bac dévalorisé !

21 juin 2016
Communiqué de la CFE-CGC

Dans les suites de la Loi Rebsamen, un décret vient d’être publié, nous annonçant une procédure facilitée pour déclarer le burn out en maladie professionnelle.

C’est de la poudre aux yeux ! D’ailleurs, la CFE CGC a émis un avis négatif à la commission accidents de travail de la CNAMTS (Caisse Nationale Assurance Maladie des Travailleurs Salariés). Loin d’accélérer la procédure, une des premières mesures du décret a pour effet de RALLONGER le délai d’instruction de maximum 6 mois (délai ouvert qu’après réception des examens complémentaires jugés nécessaires).

Sous prétexte d’une pénurie de médecins inspecteurs du travail (connaissant la clinique du travail) qui doivent siéger dans les commissions régionales permettant de reconnaitre l’origine professionnelle d’une pathologie psychique, ceux-ci seront remplacés par des psychiatres des hôpitaux ou des professeurs praticiens des hôpitaux. Ces derniers, par définition n’appartiennent pas au monde de l’entreprise. Rappelons pour mémoire que l’académie de médecine ne reconnait pas le syndrome de burn-out. On parle vraiment de simplification ?

En outre, pour les dossiers compliqués (or, ils le seront tous car par principe le lien entre la pathologie et le travail est toujours compliqué à démontrer !), une expertise pourra être demandée « à un médecin spécialiste ou compétent en psychiatrie » et rallongera encore les délais.

Espérons au moins que les médecins spécialistes seront choisis au sein des consultations de pathologie professionnelles ...

En vérité, ce décret a pour principal objet de sécuriser l’assurance maladie qui a les plus grandes difficultés à respecter les délais imposés par la loi pour décider ou non du caractère professionnel d’une maladie.

La CFE CGC attendait une simplification avec un accès au système de reconnaissance à partir de 10% d’incapacité au lieu des 25% actuels !

Pire qu’un trompe l’œil, un rendez-vous législatif manqué !!!

Contact CFE-CGC Presse et Institutions : Pierre JAN 06 32 05 69 02 – pierre.jan@cfecgc.fr

17 juin 2016

Loi El Khomri, article (ou acte) 2.
Est-ce la « commedia dell’arte » ?

12 juin 2016

Article 2 de la loi travail
et « bisounours ».

9 juin 2016
Loi EL KHOMRI : La CFE-CGC propose une voie pour sortir du blocage.

Préparé sans concertation, ce projet de loi EL KHOMRI porte en lui toutes les raisons de la colère sociale. La CFE-CGC n’a pas varié dans son opposition au texte.

Véritable « catalogue » de mesures censées flexibiliser le marché du travail, cette loi n’aura aucun impact positif sur la compétitivité économique des entreprises.

Au contraire, l’introduction d’un principe (article2) d’inversion de la hiérarchie des normes ouvrirait sans limite le champ de la concurrence par le dumping social avec de lourdes conséquences sur l’emploi.

Pour autant, conformément à sa ligne, la CFE-CGC a participé au processus d’amendement parlementaire du projet de loi sans varier de son avis négatif initial, malgré quelques améliorations par endroit. Processus interrompu par l’utilisation du 49.3.

La tension sociale aujourd’hui est à son comble. L’urgence de sortir de la situation de blocage des positions n’a jamais été aussi forte.

La CFE-CGC appelle à la raison. Le processus parlementaire doit être suspendu et les articles relatifs à une inversion de la hiérarchie des normes renvoyés à la concertation sociale.

Le retour nécessaire à la concertation sociale sera possible à condition de cesser l’instrumentalisation d’un bloc sensé être réformiste contre un autre qui serait contre tout.

La CFE-CGC refuse la caricature des positions, rappelant que l’intelligence est toujours une option disponible pour ceux que la concorde sociale n’effraie pas.

La CFE-CGC veut donner une chance à la sortie de crise et comme pour les dates précédentes, n’appelle pas à manifester le 14 juin prochain.

5 juin 2016

Effet d’une malheureuse virgule !
Une blague que ne comprendront plus nos élèves du collège réformé par notre ministre actuelle.

3 juin 2016
Assemblée Générale du SYNEP CFE-CGC

Ont été élus
Présidente
Evelyne CIMA

Membres du Conseil National
Alain BELLEUVRE, Michèle CHAPOVALOFF, Nicolas DACHER, Nadia DALY, Bruno DEUTSCH, Catherine GRISEL, Alain JOCAILLE, Pierre-Yves LEROY, Chantal NOISETTE, Christian RILHAC, Jean-Luc VERET, Luc VIGOUROUX

Membres du Bureau
Secrétaire Générale : Nadia DALY
Trésorière : Catherine GRISEL
Secrétaires Généraux adjoints : Alain BELLEUVRE, Bruno DEUTSCH

Le CN nomme Pierre-Yves LEROY Secrétaire national en charge du « sous contrat »
Notre adhérent Alain GOUHIER poursuit, toujours à titre bénévole, sa mission de juriste pour notre syndicat.

1er et 2 juin 2016
Congrès de la CFE-CGC

ont été élus
• Président : François HOMMERIL (Chimie)
• Secrétaire Général : Alain GIFFARD (Métiers Finance et Banque)
• Trésorier : Franck ZID (FNEMA), renouvelé dans son mandat

Retrouvez toutes les infos du congrès sur http://www.cfecgc.org

29 mai 2016

Peut-on tout régler avec des chiffres ?
Les chiffres et la démagogie

22 mai 2016

Où sont les cultures chinoises, russes... ?

19 mai 2016. Prime pour les enseignants du primaire

Enfin, les enseignants du primaire auront une prime (ISAE à l'heure actuelle de 400€ ) équivalente à celles de leurs collègues du secondaire (ISOE de 1200 € ).
Voici donc une augmentation annuelle de 800€, on ne peut que s'en féliciter, mais le SYNEP CFE-CGC n'est pas dupe. Il est évident que cette prime n'est pas le résultat des multiples demandes des syndicats, mais seulement celui des manœuvres politiciennes d'un gouvernement préoccupé par les élections présidentielles de 2017 bien plus que par le bien-être de ses enseignants.
Avec la réforme du Collège et celle précédente du Lycée, ce gouvernement a perdu un bon nombre d'électeurs, désabusés et désespérés par la descente aux enfers de notre système éducatif.
Et si, pour une fois, on s'intéressait aussi à l'Education de nos enfants, plutôt qu'aux élections ?
Nous, les enseignants, serons toujours en face à face élèves en mai 2017, quel que soit le gouvernement, mais nous rêvons de pouvoir de nouveau former nos jeunes, afin qu'ils soient capables un jour de raisonner, penser, critiquer, analyser, mais vous politiciens de tous bords avez-vous les mêmes objectifs ?
Nadia DALY

16 mai 2016- Suite des élections dans cette école très spéciale quant à l'application du code du travail

Suite au recours du SYNEP CFE-CGC du 21 janvier 2016, le Tribunal d’Instance, par jugement en dernier ressort du 11 mai 2016, déclare non valide le protocole préélectoral en date du 18 décembre 2015 et annule les élections des délégués du personnel au sein de l’Ecole Spéciale d’Architecture en date du 13 janvier 2016. En attendant la suite, vous pouvez consulter les épisodes précédents sur la page : etab-75-esa.htm

15 mai 2016

Réforme du collège. Quand la cour d’école s’invite à l’Assemblée nationale

14 mai 2016

Marre de la descente aux enfers de l'enseignement et de la formation de «mougeons»

11 mai 2016. Intervention, à l'Assemblée nationale, de notre ministre de l’Éducation.

En lien avec son intervention «navrante», nous vous invitons à lire la lettre ouverte d'une enseignante en lettres classiques.
Clic : lire la lettre ouverte dans «Réactions et communiqués»

11 mai 2016

L’intersyndicale de l’enseignement agricole privé (Fep-CFDT, Snec-CFTC, Synep-CFE-CGC, Sneip-CGT, SPELC) a rencontré Annick BAILLE, conseillère du ministre de l’agriculture, le 27 avril 2016.

Depuis plusieurs années, la dégradation des conditions de travail des enseignants est au centre des revendications.

CLIC : lire la suite

8 mai 2016

Quand des médias français s’assoient sur la laïcité

25-4-2016. Notre Synep-Express d'avril est en ligne

Annonce de notre assemblée générale
(Clic ICI pour lire la suite)

3 mai 2016. Rassemblement national à 11h à Paris sur l'esplanade des Invalides

Rassemblement national du 3 mai à 11h à Paris sur l'esplanade des Invalides
Côté 127 rue de grenelle
(Si vous venez de province, contactez votre Union Départementale CFE-CGC)

Adhérents et sympathisants du SYNEP CFE-CGC, vous qui n’êtes pas d'accord avec le projet de loi El Khomri en l'état, la CFE-CGC compte sur vous !

Venez participer à la manifestation organisée sous forme de pique-nique.

Venez nombreux avec vos collègues, vos amis et/ou votre famille pour peser sur le débat parlementaire qui se tiendra les 3 et 4 mai à l'Assemblée Nationale !
Une vague blanche aux couleurs de la CFE-CGC, de blanc vêtue, doit déferler sur l'esplanade !

(Clic ICI : pour voir notre communiqué)

15 mars 2016. IDCC 2691 (Hors contrat)

Liste de branche des certifications éligibles au CPF enseignement prive hors contrat.

10 mars 2016.
Metz. Rassemblement retraite

Notre syndicat SYNEP CFE-CGC s’est joint à UNIR-CFE-CGC pour porter au Préfet les doléances des retraités, en union avec les revendications de l’intersyndicale UCR-CGT, UCR-FO, UDIR-CFTC,SFR-FSU et FGR FP.

Les retraités n’acceptent pas les reculs sociaux et exigent une revalorisation des pensions, la défense des pensions de réversion et la remise en place de la demi-part fiscale aux veuves et veufs.

La CFDT ne participait pas à ce rassemblement. A-t-elle des retraités ou ne défend-elle pas les siens ?
Chantal Noisette

17/02/2016. Projet de modification du régime de l'auto-entrepreneur. Vers la fin du CDI.

Le seuil de chiffre d'affaires, actuellement fixé à 32.900 euros, pourrait être relevé à 80.000 euros pour les activités de services et les activités libérales. Le secteur de l'enseignement privé est, nous le savons, fortement consommateur de CDD, CDI intermittent et/ou temps partiels. L'immense majorité des enseignants sont rémunérés en dessous du plafond envisagé. Le relever permettrait donc de substituer la quasi-totalité des contrats de travail par des contrats de prestation révocables sans prévis. Ce type de convention basé sur une certaine autonomie est, d'une manière générale, particulièrement préjudiciable aux cadres.

16-2-2016. Formations : Où se trouvent les 171 formations labellisées «Grande école du numérique»?


Annoncée il y a quelques mois par François Hollande, la «Grande école du numérique» (GEN) qui doit délivrer plusieurs enveloppes destinées aux formations au numérique, a dévoilé sa première sélection. Ce sont ainsi 171 formations dispatchées sur tout le territoire qui vont devoir toucher des jeunes en décrochage scolaire, afin de leur proposer des enseignemens sur mesure et professionnalisants. Initiées à l'issu d'un rapport, ces première labellisations ont été dévoilées à l'Ecole 42, l'établissement gratuit pour développeurs de Xavier Niel.

Parmi 130 sites retenus dispensant des formations répondant aux critères, 73 pourront bénéficier d'une dotation fixée à 70 000 euros, soit un budget d'un peu plus de 5 millions d'euros.

Ces formations gratuites de trois mois à deux ans visent 2 500 étudiants en 2016 et 10 000 en 2017. «La grande école du numérique réunit des formations qui s'adressent en priorité aux personnes sans qualification ou diplôme, à la recherche d'un emploi ou en reconversion professionnelle», précise le site du ministère de l'Economie qui s'est associé au ministère du Travail et de la Jeunesse et des Sports pour l'opération.

Et les grandes écoles?


Initialement, le gouvernement prévoyait de labelliser une cinquantaine d'établissements cette année. Il a donc offert cet adoubement à plus du double des prévisions, à des écoles privées, des écoles informatiques, des formations (Simplon, ZUPdeCo), des entreprises (Cisco), mais aussi à des universités qui devront accepter de revoir leurs méthodes d'enseignement. Sur Twitter, plusieurs de ces formations se félicitaient de recevoir la dotation. Des formations en dehors de l'Hexagone ont également été labellisées dans les DOM-TOM. Une deuxième sélection sera dévoilée d'ici l'été.

A noter que les grandes écoles (HEC, ESCP, Essec, Sciences Pô) ne font pas partie des labellisés. A la Défense, on trouve DevSchool, l'école des développeurs du pôle Léonard de Vinci.


12-2-2016 Lettre ouverte, d'une enseignante à notre ministre

Cette enseignante du public (Marseille) a enfin osé dire ce qu'elle pensait, entre autres à propos de l'état de délabrement de son établissement.

Et chez vous, qu'en est-il ?
En quelques clics informez-nous ICI sur votre établissement. (Clic ICI)

12-2-2016. Notre Synep-Express de février est en ligne

Édito
L’énigme française
Vous avez certainement constaté que, depuis des décennies, pas mal de choses tournaient de plus en plus mal en France : l’industrie, la culture… l’enseignement. Pour ce dernier point qui nous intéresse tout particulièrement il suffit d’ailleurs de consulter les résultats internationaux « Pisa » pour s’en convaincre, si besoin était ! (Clic ICI pour lire la suite)

26-1-2016 Manifestations contre la réforme du collège

Photos : manifestation à Paris et Rennes.
Pour plus d'informations, lire notre Synep-Express de février (Clic ICI)

Appel à manifester le mardi 26 janvier 2016

Avant de lancer la réforme du collège il eut été bon de prendre en compte le bilan de la réforme des lycées.
Or le dernier bilan date de 2012.
Il fait apparaitre que les buts fixés par la réforme (meilleure orientation et accompagnement scolaire des élèves) ne sont pas atteints et qu’une dégradation du système a même été constatée... (lire la suite)

8-1-2016. Au salon APB, j'ai cru pouvoir parler à notre ministre...

Aujourd'hui j'ai eu l'honneur de rencontrer Madame la Ministre de l'éducation Nationale lors du salon APB (salon à l'organisation indigente).

Comme notre ministre désire que nous passions au tout numérique avec écrans, tablettes... dans tous les coins, je lui ai fait remarquer, à ce sujet, qu'il n'y avait même pas une prise électrique sur le stand qu'elle nous avait fait affecter pour présenter dignement la formation de l'établissement où j'enseigne. Ma question a offusqué son entourage car cela « ne relevait pas de ses compétences ! » Elle n'était là que pour serrer des mains, se faire prendre en photos et nous demander si nous avions du monde, mais surtout pas pour écouter la moindre de nos revendications. De toute façon, visiblement elle ne les écoute pas plus en dehors des salons lorsqu'on s'adresse à elle à propos du retrait de « sa » réforme calamiteuse, de son type de publicité contre le harcèlement tourné dans une classe où l'enseignante plane indifférente au dessus d'un vacarme assourdissant. etc.

Enseignants, si vous rencontrez notre ministre parlez-lui du terrain, du vrai, afin qu'un jour elle finisse par prendre conscience de la RÉALITÉ. À moins qu'au fond d'elle-même elle ait déjà conscience de cette réalité, à moins que tout ce à quoi nous assistons, depuis des années, soit volontairement orchestré par (pour reprendre le curieux thème de sa dernière campagne de recrutement des enseignants) un certain « côté obscur » d'une force qui la dépasse !
Nadia DALY-Secrétaire Générale du SYNEP CFE-CGC

29 janvier : Date limite pour demande de temps partiel 2016-2017

Les dossiers de demande de temps partiel 2016-2017 sont à disposition au secrétariat de votre établissement.

Mouvement Second degré 2016

20 janvier : date limite pour s’inscrire au mouvement – 2nd degré , maître contractuel.

-Demande de mutation inter-académie ;remplir une annexe 4 par académie demandée .

-Demande de mutation intra-académie ; remplir l'annexe 5 ,si vous demandez une priorité B1 ( éloignement domicile-travail (variable suivant les académies : + ou - 60 kms ou 1 heure de trajet ;raisons de santé ; raisons familiales ) ou A4 (augmentation du nombre d'heures).

Les annexes sont disponibles au secrétariat de votre établissement .

4/1/2016 ENSEIGNEMENT A DISTANCE PRIVE (IDCC 2101)

La valeur du point qui sert de base à la classification passe de 6,1329 € à 6,1623 €, soit une augmentation de 0,48% par rapport à janvier 2015.
Les bases de rémunération des correcteurs de devoirs à domicile évoluent également selon les modalités suivantes :
•Devoir simple ou très simple: de 0,86 à 1,23 € bruts, selon le niveau de la classe, la complexité, etc.
•Devoir à durée et complexité moyennes: de 1,69 à 2,46 € bruts, selon le niveau de la classe, la complexité, etc.
•Devoir plus complexe et/ou plus long à corriger: de 2,56 à 3,69 € bruts, selon le niveau de la classe, la complexité, etc.

Les partenaires sociaux présents conviennent également de poursuivre les négociations sur la prévoyance et la complémentaire santé.

Ces mesures seront applicables à compter du 1er janvier 2016 et feront l’objet d’une demande d’extension.
Le SYNEP CFE-CGC est signataire de cet avenant

1/1/2016 Meilleurs voeux pour la nouvelle année

Tous les membres du Conseil National du SYNEP CFE-CGC vous souhaitent une année 2016 à la hauteur de vos attentes.

25/12/2015 Bonnes fêtes de fin d'année

Tous les membres du Conseil National du SYNEP CFE-CGC vous souhaitent d'excellentes fêtes de fin d'année.

21/12/2015 Création de la Confédération de l'enseignement privé à but non lucratif

Extrait du communiqué de presse:
« L’Association des Employeurs des Universités et Instituts Catholiques (AEUIC), la Fédération des Etablissements d’Enseignement Supérieur d’Intérêt Collectif (FESIC) et la Fédération Nationale des Organismes de Gestion des établissements de l’Enseignement Catholique (FNOGEC) ont décidé de se rapprocher afin de créer le 21 décembre 2015 la Confédération de l’Enseignement Privé Non Lucratif (CEPNL).
En se regroupant dans un environnement aux bases connues et qu’elles ont choisies, ces Fédérations anticipent les effets de la loi n°2014-288 du 5 mars 2014 en s’inscrivant de manière dynamique et positive dans le processus de restructuration des branches professionnelles.
Ce regroupement concerne en effet :
- 9 conventions collectives, une dizaine d’accords thématiques (temps de travail, formation professionnelle continue, prévoyance, santé, retraite complémentaire etc.) ;
- plus de 100 000 salariés ;
- plus de 5500 associations support d’établissements scolaires, 25 grandes écoles d'ingénieurs et de management et 5 Universités et Instituts catholiques. »

Si la FNOGEC n'y a pas d'intérêt si ce n'est de rendre service à des employeurs *amis*, les employeurs de l’UDESCA, eux, se réjouissent des avantages qu’ils vont pouvoir tirer de ce rapprochement.
Noyés dans cette vaste branche, les salariés des universités et instituts catholiques devront compter sur leur capacité à défendre collectivement leurs intérêts…au niveau local.
Bruno Deutsch, Représentant national à l’UDESCA, Délégué syndical à l’UCO

15/12/2015- PSAEE:Convention collective SEP (IDCC 2408)

En juillet dernier le SYNEP CFE-CGC a signifié son opposition à cette nouvelle convention collective en refusant de signer le texte proposé (voir l’article paru dans le bulletin n°160 d’octobre dernier).
De même il n’a pas signé l’accord salarial qui ne compense pas de façon équitable les 113 heures annuelles de travail supplémentaire exigé du personnel de vie scolaire.
Trois syndicats ayant signé, la FEP CFDT, le SPELC puis le SNEC CFTC, ces textes sont appliqués depuis le 1er septembre 2015 sans réelle information préalable du personnel qui se trouve ainsi face au fait accompli. Déjà cette convention suscite des questions qui nécessitent la saisine des Commission Paritaire Nationale et/ou Régionales, ce que nous n’avons pas manqué de faire, sauf que n’ayant plus de ‘’ticket d’entrée’’ nos demandes ont été purement et simplement écartées.
Alors comment défendre le personnel sans devoir aller systématiquement devant le Conseil des Prud’hommes?
Le SYNEP CFE-CGC a toujours été favorable au dialogue, plutôt qu’au recours judiciaire. D’ailleurs, le SYNEP CFE-CGC, signataire de l’accord de 2010 sur les classifications, annexe essentielle de la nouvelle convention, est également signataire de l’accord sur le dialogue social négocié en juin 2015.

Afin de porter la parole des salariés et tenter d’obtenir des améliorations concernant les modalités d’application de cette nouvelle Convention Collective, il nous faut retrouver les moyens d’agir en interne.
C’est pourquoi, toujours avec sa volonté d’améliorer le contenu du texte, le Conseil National a donc pris la décision d’adhérer à la convention collective SEP à compter du 1er janvier 2016
Nos représentants pourront donc à nouveau saisir les commissions paritaires de conciliation pour la résolution de vos différends.
Alain BELLEUVRE

11 décembre 2015 - Les Régionales

5 syndicats, CGT, CFDT, CFTC, Unsa, FSU, donnent une consigne de vote pour le 2nd tour des élections régionales: voter contre le Front National, une *menace pour la démocratie* à leurs yeux.
La CFE-CGC, seule organisation syndicale vraiment apolitique, ne donne aucune consigne de vote.

11 décembre 2015

Ecole même très très spéciale, du moins du point de vue application du droit du travail.
La Direction ne voulant pas reconnaître avoir un effectif supérieur à 50, et ce malgré un rapport de l'inspection du travail, continue à refuser la mise en place d'un Comité d'Entreprise.
Mieux encore: elle invite les syndicats à négocier le protocole d'accord le lundi 4 décembre 2015, jour imaginaire, et sans attendre la décision du Tribunal d'Instance saisi depuis de longs mois, signe avec la CFDT pour 2 sièges de DP, et accepte une liste à 3 candidats!
Le SYNEP CFE-CGC ayant refusé cette invitation, et en cours d'action auprès des instances compétentes, présentera ses listes lorsque tout sera conforme à la législation.
L'inspection du Travail vient de faire suspendre les *élections* en cours

6-12-2015 Calendrier de formation syndicale CFE-CGC

Le calendrier de formation syndicale du 1er semestre 2016 est paru.

Le nombre de places étant limité, il ne faut pas tarder à s'inscrire.

Il est important que les Délégués Syndicaux et les élus (DP-CE-DUP-CHSCT) se forment régulièrement.

26/11/2015 ESIEA. Elections et nouvelle convention collective

Ce jour le SYNEP CFE-CGC a négocié et signé le protocole préélectoral. 1er tour des élections le vendredi 18 décembre 2015.
Le mercredi 9 décembre, 14h, est la date limite de dépôt des candidatures.
ESEIA change de convention collective. La convention collective de l'Enseignement Privé Hors Contrat (IDCC 2691) s'appliquera donc à partir du 1er janvier 2016.
Rappel:Le SYNEP CFE-CGC est présent dans toutes ses commissions paritaires : Négociation, Prévoyance, Formation Professionnelle, Conciliation et Interprétation

23/11/2015 Changement de convention collective

Dans le contexte de migration des écoles de l’UGEI GP de la Convention FESIC vers la Convention collective nationale de l’enseignement privé hors contrat, nous sommes alertés par les salariés de la volonté de remise en cause de leurs conditions de travail et des avantages acquis au sein de leurs différentes écoles.
Ne vous laissez pas léser en acceptant par exemple une diminution de vos avantages avant le 1er janvier 2016, date d’entrée en application de votre nouvelle convention. Contactez-nous au plus vite !
Evelyne CIMA (06 11 88 48 69)

19/11/15 Réforme du collège dans les établissements sous contrat avec l'Education Nationale

A la rentrée les collèges auront une plus grande latitude concernant le dédoublement horaire, les imp (indemnités de missions particulières) …
Le SYNEP CFE-CGC exige la mise en place d’une concertation avec les équipes pédagogiques. Pour les établissements catholiques le comité national de l'enseignement catholique a rendu obligatoire la création d’une instance à cet effet, mais encore faut-il que ce soit appliqué !

Vous allez dire encore une réunion de plus !

Mais cette réunion est l’occasion de permettre à chacun de s’exprimer sur les meilleurs choix pédagogiques à mettre en place dans votre établissement, pour que les élèves soient au centre des choix.
Pourquoi ne pas laisser la direction faire seule les choix ?

- Car, malheureusement parfois, la direction pourrait utiliser ces choix pour avantager ou désavantager certaines personnes
- Car l’union fait la force.

Alors n’hésitez pas à demander que cette concertation ait lieu et contactez-nous pour faire partager votre expérience (positive ou négative) sur cette concertation, en remplissant « vos infos sur votre établissement » sur www.synep.org (Voir à gauche, ci-contre)

Nadia Daly

14/11/2015
Communiqué intersyndical CGT- CFDT - CFE CGC – CFTC – UNSA – Solidaires – FSU

Après les attentats effroyables commis cette nuit à Paris, les organisations signataires CGT - CFDT - CFE CGC – CFTC – UNSA – Solidaires – FSU assurent de leur solidarité toutes les personnes et leurs proches qui en ont été victimes.

En frappant indifféremment la population, en ciblant des lieux de culture, de sport ou tout simplement de loisirs et de rencontres amicales, fréquentés par beaucoup de jeunes, les terroristes envoient un message clair : c'est bien toute la société qui est aujourd'hui visée.

C'est pourquoi le mouvement syndical, tout comme il s'était rassemblé après les attentats de janvier dernier, exprime ensemble son émotion mais assure aussi que rien ne saurait remettre en cause sa détermination à lutter contre toute les atteintes à la démocratie, à la paix et aux libertés.

Comme elles l'avaient fait au début de l'année 2015 en décidant de travailler sur toutes les incidences pour le monde du travail, matérialisé par le texte *Vivre ensemble, Travailler ensemble*, les organisations syndicales se retrouveront très prochainement pour poursuivre leurs échanges sur la situation créée par ces attentats et poursuivre leur engagement pour lutter contre les replis, les stigmatisations, les divisions, contre toutes tentatives de terreur dans lesquelles veulent nous enfermer les terroristes, afin de continuer à faire société ensemble.

Contact CFE-CGC : Pierre JAN – 06 32 05 69 02 – pierre.jan@cfecgc.fr

6 novembre 2015. Modification de retraite

Ministère de l'Education Nationale. Le sous directeur de la Direction des affaires financières, ainsi que 2 de se collaborateurs, ont reçu 2 représentants du SYNEP CFE-CGC (Evelyne CIMA et Daniel Flaugère) afin de leur présenter les modalités d'un transfert des maîtres du privé agents de l'Etat, de l'ARRCO-AGIRC à l'IRCANTEC. Cette mesure mérite largement réflexion, même si elle ne concernerait que les retraites des futurs maîtres prenant leur service à partir de janvier 2017.

06/11/15 Voyage pédagogique au Lycée Jules Richard (Paris)


5 novembre 2015. Harcèlement à l'école

La ministre de l’Éducation nationale vient de cautionner une vidéo afin de sensibiliser les enfants contre le harcèlement à l’école. Bonne initiative mais… avez-vous visionné cette vidéo ?
(Clic ICI pour lire la suite)

4/11/2015 Reforme BAC

Encore une énième réforme pour permettre à nos élèves d'obtenir le précieux diplôme. Lors de la prochaine rentrée, les élèves pourront conserver le bénéfice de leurs notes et rester dans leur ancien établissement. Rien n'est dit sur l'obligation, ou pas, d'assister aux cours dans lesquels ils gardent leurs notes précédentes. Visiblement 80% de réussite au BAC ne suffit plus au Ministère!!
Nadia Daly

3 novembre 2015
Convention collective nationale de l'enseignement privé hors contrat IDCC 2691


11 octobre 2015. AFP 13h46. Benoît Hamon veut augmenter le salaire des professeurs des écoles.

*Je vais déposer un amendement sur les professeurs du premier degré, qui reçoivent une indemnité de 400 euros par an pour l'accompagnement des élèves*, a indiqué M. Benoît Hamon, l'ancien ministre de l'Education au Grand Jury RTL/LCI/Le Figaro. Selon lui, *l'équivalent de cette indemnité dans le second degré, pour les professeurs de collège et de lycée, est de 1 200 euros*. *Les professeurs des écoles sont parmi les moins bien payés d'Europe*, a-t-il relevé.

Pour financer cette mesure, Benoît Hamon propose de reprendre une idée de l'ancien ministre de l'Education, Vincent Peillon : *revoir les conditions de rémunération des professeurs de classes préparatoires, très bien payés pour être devant 4 élèves* quand ils font passer des *colles*.

Aussi, un de nos lecteurs lui répond-il :

Bonjour monsieur Hamon,

Je viens de prendre connaissance de votre souhait de proposer un amendement au projet de budget 2016, pour augmenter la rémunération des professeurs des écoles en baissant celle des professeurs de classes préparatoires.

Ce dimanche après-midi, je ne sais pas ce que vous faites.

Pour ma part je corrige des copies.

Hé oui professeur de classe préparatoire c'est un travail qui mobilise même le dimanche.

*Aurai-je démérité pour que vous proposiez de baisser mon salaire ?*

C'est certainement le cadet de vos soucis, mais en classe préparatoire mes collègues et moi abattons un travail incroyable afin de former les cadres de demain, les futurs chefs d'entreprise, les futurs chercheurs, ceux qui produisent et consomment.

C'est probablement la peur des élections régionales qui vous fait sortir ce genre de proposition censée récupérer les voix des professeurs des Ecoles, perdues suite aux multiples erreurs du parti socialiste.

Oui, la rémunération des professeurs des Ecoles est honteusement faible.

Non, ce n'est pas aux professeurs de CPGE de payer la note.

En décembre 2013 Vincent Peillon a tenté de monter les professeurs de ZEP contre ceux de CPGE, il s'y est cassé les dents.

*L'intelligence, c'est de ne pas faire deux fois la même erreur*

Il est inacceptable qu'un politicien pur jus, n'ayant fait que de la politique dans sa vie, ne sachant pas ce qu'est le vrai travail, se permette de juger du rendement des autres.

Vu votre durée record au ministère de l'Education nationale (4 mois et 23 jours sauf erreur),
vu votre méconnaissance du système éducatif français et en particulier des CPGE,
je pensais que la sagesse vous dicterait de ne plus jamais vous exprimer sur un sujet touchant à l'éducation.

Sur ce, je m'en retourne à mon travail.

Salutations,

Charles Cochet
professeur agrégé
docteur en mathématiques
enseignant en classe préparatoire MP

10 octobre 2015. Mobilisation pour l'avenir de nos enfants

Par cette manifestation, le SYNEP CFE-CGC dénonce, dans les établissements privés sous contrat avec l'état (suivant les établissement publics) :

-L’instauration de l’Accompagnement Personnalisé en prenant sur le volume horaire des autres disciplines (mathématiques, français, histoire etc.). Rappelons que ce dispositif a déjà échoué au lycée en n'atteignant pas les objectifs fixés,

-L’instauration d’Enseignements Pratiques Interdisciplinaires dès la classe de 5ème à raison de 2 à 3h par semaine au détriment, toujours, des autres matières fondamentales,

-La diminution du volume horaire des enseignements fondamentaux,

-La mise en place d'un système d’évaluation de plus en plus laxiste,

-La mise à mal de l’enseignement des langues anciennes,

-L'absence d'encouragement de l’excellence. La *fabrique du crétin* de Jean-Paul Brighelli est bel et bien en marche,

Le SYNEP CFE-CGC appelle donc les adhérents CFE-CGC, parents d’élèves ou non, à rejoindre les enseignants CFE-CGC (du public comme du privé sous contrat d'association avec l'état), avec drapeaux et banderoles, le samedi 10 octobre 2015 à 14 heures à Paris, RER Port Royal.

22/9/2015 Hors Contrat IDCC 2691

Accord de branche relatif à l'instauration d'un régime professionnel de santé du 22/9/2015 (mis à l'extension)

5/9/2015 UDESCA IDCC 2270

Accord cadre sur l'emploi de personnes en situation de handicap, applicable au 1er septembre 2015

rentrée 2015

Le SYNEP CFE-CGC a alerté en juin 2015 le Ministère de l’Education Nationale concernant la situation des nouveaux professeurs ou des maitres auxiliaires en CDD dont les contrats ne(re)démarrent qu’au 01 septembre 2015.
En effet, tous ces enseignants ont bien évidemment effectués la rentrée scolaire le 31 août 2015 sans rémunération, ni couverture sociale.
Le Ministère a refusé de les engager avant le 01 septembre 2015 et est resté silencieux sur ce sujet.
La rentrée démarre donc sur « travailler plus pour ne pas être rémunéré ».
Le SYNEP CFE-CGC continuera sa revendication pour obtenir une fiche de paie dès qu’un enseignant a effectué une heure de travail afin de lui permettre de travailler dans des conditions légales.

Si vous connaissez un enseignant qui malheureusement est dans cette situation et a eu un accident qui ne pourra donc pas être déclaré en accident du travail, contactez-nous.


24 août 2015- PSAEE

Au 1er septembre 2015, application de 1,25% d'augmentation salariale pour tous les personnels PSAEE des établissements catholiques (convention collective des établissements de l'enseignement privé IDCC 2408). La valeur du point passe à 17,27€. Un salaire minimum de branche est établi à 1511,02€.

le 9-7-2015. Nouvelle conception du dialogue social dans le privé catholique sous contrat

Communiqué du SYNEP CFE-CGC du 9 juillet 2015

Nouvelle conception du dialogue social

La négociation pour la révision de la convention collective des PSAEE s’est achevée le 3 juillet, avec des propositions syndicales communes. Cette nouvelle convention ainsi qu’un accord salarial, sensé compenser le passage du temps de travail des personnels d’éducation de 1429 .h à 1470 h, et celui relatif au dialogue social, sont donc soumis à la signature des partenaires sociaux jusqu’au 17 juillet 2015 à 13h.

Trop impatient de communiquer sur la signature de la CFDT et du SPELC qui se sont précipités pour signer dès la fin des négociations, le collège Employeur annonce dès le 8 juillet la mise en application des 3 textes avant même de connaître la réponse des toutes les autres organisations syndicales : « La représentation majoritaire des organisations syndicales signataires et le Collège employeur donnent à ce texte conventionnel toute sa validité. »

Quid des autres organisations syndicales??

Autrement dit : ‘’circuler il n’y a rien à voir, nous avons nos signatures majoritaires nous n’avons plus besoin des vôtres’’

Pour le SYNEP CFE CGC, cette attitude constitue une faute patente du collège Employeur qui traduit un manque de respect total vis-à-vis des organisations syndicales autres que la CFDT et le SPELC. Cela n’est pas de bon augure pour les négociations à venir.

Cerise sur le gâteau : dans leur communiqué commun CFDT, SPELC et collège Employeur osent se féliciter des relations sociales apaisées et osent appeler au renforcement de ce dialogue social renouvelé!

Mesdames et Messieurs du collège Employeur, Mesdames et Messieurs les représentants des organisations syndicales signataires de ces textes, est-ce cela votre conception du dialogue social ? Vous, organisations syndicales, êtes, semble-t-il, pour la démocratie tant que vous n’êtes pas majoritaires et vous versez dans l’autocratie dès que vous l’êtes ! Quelle belle leçon citoyenne !

Quoiqu’il en soit, que les personnels sachent qu’ils pourront toujours compter sur le SYNEP CFE-CGC pour défendre leurs droits.

Le SYNEP CFE-CGC
(Négociateurs : Dorota Grabias, Alain Jocaille, Alain Belleuvre)
Contact : synep@synep.org

22-06-2015 Enseignement agricole : Appel intersyndical à la grève

Suite aux actions communes intersyndicales(Fep-CFDT, Snec-CFTC, SPELC,CGT, SYNEP CFE-CGC) auprès du ministère de l'Agriculture et son refus de révision de l’article 29 du décret 89-406 qui offre la possibilité de dépasser largement les 18 heures hebdomadaires de face à face pédagogique l'intersyndical appelle à la grève des corrections d'examen les 23-24 et 25 juin 2015.
Tract d'appel à la grève des corrections d'examen les 23-24 et 25 juin

11-6-2015. Résultat en mathématiques du BTS CIM

La moyenne à l'épreuve de mathématiques en BTS CIM sur l'académie de Paris est de 5/20, malgré les 4 points de bonus (dont 2.5 pour la présentation). L'arrivée massive des bac professionnelles en BTS pose donc des soucis, mais nous n'avons pas à nous inquiéter notre ministère a trouvé la solution : le BTS CIM s'effectuera en CCF!!! Enfin en parodie de CCF car dans notre cas il faudra obligatoirement que l'élève effectue son CCF lorsqu'il sera « prêt » ; traduction : lorsque vous êtes sûr de lui mettre la moyenne. Peut-on alors dans ces conditions continuer à juger nos étudiants ? Je dis non car je ne veux pas cautionner un tel système, je serais un passeur de savoir.


8-06-2015 Enseignement agricole : Appel intersyndical à la grève

Suite aux actions communes intersyndicales(Fep-CFDT, Snec-CFTC, SPELC,CGT, SYNEP CFE-CGC) auprès du ministère de l'Agriculture et son refus de révision de l’article 29 du décret 89-406 qui offre la possibilité de dépasser largement les 18 heures hebdomadaires de face à face pédagogique l'intersyndical appelle à la grève des corrections d'examen les 23-24 et 25 juin 2015.
Tract d'appel à la grève des corrections d'examen les 23-24 et 25 juin

8-6-2015 Désistement du Collège Employeur

Le Collège Employeur s'est désisté de l'appel interjeté suite à la décision du Tribunal de Grande Instance. En conséquence la Convention collective des PSAEE (IDCC 2408), consolidée le 10 novembre 2010 s'applique... et, ce jour, rétroactivement, n'a donc officiellement jamais cessé d'exister. Une procédure de révision est en cours.

29-5-2015 réunion Interbranche de l'Enseignement Privé sous contrat

Suite à une demande des présidents de l'ARRCO et de l'AGIRC, proposant un regroupement au sein du groupe HUMANIS afin de rationaliser les coûts de gestion des institutions de retraite complémentaire, le collège Employeur propose la signature d'un texte paritaire indiquant « que les partenaires sociaux ne s'opposent pas au regroupement au sein du groupe HUMANIS mais qu'ils souhaitent participer aux conditions de cette intégration. »
Position du SYNEP CFE-CGC: le groupe B2V présente de nombreux services professionnels et une gestion au plus près des adhérents, ce que ne permettra pas actuellement le HUMANIS.
Le SYNEP CFE-CGC refuse les termes «ne s'opposent» et propose de les remplacer par «ne souhaitent pas actuellement le regroupement au sein du groupe HUMANIS sans connaître au préalable les conditions de ce regroupement.»
Refus de toute modification de la part de M. QUESNOT, représentant du collège Employeur.
Le courrier en réponse adressé aux présidents ARRCO-AGIRC ne portera donc pas la signature du SYNEP CFE-CGC, refusant de participer au démantèlement du stock d’adhésions détenu par le groupe B2V.

27-05-2015 La réforme calamiteuse des collèges. Communiqué de presse

Le SYNEP CFE-CGC, outre ce passage *en force* qu'il sait légal mais qu'il désapprouve vigoureusement du fait d'un déni de démocratie et d'une précipitation impropre à la démarche consultative approfondie qu'une telle réforme suppose, conteste le bien-fondé de plusieurs des dispositions contenues dans ces textes.

Le développement des *secondes* langues vivantes ? Le SYNEP CFE-CGC voit comme une erreur manifeste l'introduction d'un enseignement de sensibilisation auxdites langues au détriment des volumes horaires qui leur seront consacrés les années suivantes, sans dédoublement des classes en contrepartie, à moyens constants. S'ajoute à ce problème didactique celui de l'accroissement voire doublement du nombre d'élèves pour les professeurs de ces disciplines, d'où l'alourdissement considérable des tâches administratives déjà bien trop abondantes, la dispersion de l'écoute des élèves, l'atteinte à la qualité de leur suivi qui en découlera... toutes choses paradoxales si l'on se réfère aux bonnes intentions ministérielles affichées.
(Clic : lire la suite)

20-05-2015. Réforme des collèges

Quelles que soient les opinions (du latin opinio : « représentation d'une chose dans l'esprit, jugement que l'on se forme dans l’esprit ») sur la réforme des collèges, le fait d’en publier les décrets d’application alors qu’elle n’est pas encore aboutie, ni dans sa forme ni sur ses programmes et que les discussions au sein des hautes autorités de l’Éducation sont à peine engagées, dénote un penchant fâcheux et peu pédagogique au passage en force...

Monsieur le premier ministre, foncer pour étouffer la critique d’un grand nombre d’acteurs ne peut qu'inciter le SYNEP CFE-CGC à réagir, mais posément, lui, dans les prochains jours.

20-5-2015. Correction gratuite d'ECE au bac STL

Je viens par la présente vous informer d'une situation scandaleuse :

Depuis la réforme du bac STL, les ECE (Evaluations des Compétences Expérimentales)
doivent être corrigées par des enseignants d'un même lycée qui n'enseignent pas au bac,
et donc qui n'ont pas en charge les élèves qu'ils évaluent.
Ces mêmes enseignants doivent travailler (on les incite fortement par culpabilisation) gratuitement sur plusieurs jours.
Par contre, il n'y a pas de problème pour que ce soit les enseignants des épreuves CCF (Controles en Cours de Formation) pratiques qui corrigent leur propres élèves en BTS.
Deux poids, deux mesures. L.G.

19-5-2015. Future réforme

Le ministère a décidé de supprimer les classes européennes pour mettre les langues comme l'allemand en option! Si c'est comme pour le latin et le grec à l'heure actuelle dont les heures se trouvent soit sur l'heure des repas ou le soir après 17h, super! autant supprimer tout. A t'il pensé que des régions comme la Lorraine, l’Alsace, la Franche comté... vivent grâce aux frontaliers? sans oublier les métiers techniques où une petite connaissance de la langue allemande est nécessaire! Nous faisons partie de l’Europe, me semble t'il, et quel est le pays référence? Arrêtons rapidement cette stupidité! C.N.

13-5-2015. CONVENTION COLLECTIVE PSAEE DE 2004

Vous êtes nombreux à nous interroger sur ce sujet.
Un rappel: en mai 2011 le collège employeur dénonce la convention collective de 2004 dans sa quasi-totalité; s'ensuit un recours en annulation devant les tribunaux.
Un temps rejeté, le recours de la FEP-CFDT est validé par le TGI, la dénonciation est annulée le 3 février 2015.
Toutefois le collège employeur maintient son recours tout en proposant la négociation d'une nouvelle convention collective.
Les partenaires sociaux se sont vus proposer un ersatz du projet avorté de 2012 sans les mesures compensatoires qui avaient été envisagées en juin 2013.
Pour le SYNEP CFE CGC comme pour d'autres organisations syndicales, ce texte n'est pas acceptable en l'état. Le collège Employeur tarde à revenir avec de nouvelles propositions mais en parallèle convoque la Commission Paritaire Nationale de la CC de 2004 avec un ordre du jour portant sur le fonctionnement de celle-ci! Il est certain qu'elle va avoir du travail en terme de suivi si l'on considère que les salariés embauchés après la dénonciation sont fondés à demander rétroactivement l'application de l'ensemble des dispositions de la CC de 2004, s'agissant notamment du temps de travail ou des congés annuels.
N'hésitez pas à nous contacter, nous vous accompagnerons dans vos démarches pour rétablir vos droits.

Alain BELLEUVRE

7/3/2105 Nouveaux droits à la retraite complémentaire pour les personnes en situation de handicap

ARRCO-AGIRC: tous les salariés, cadres et non-cadres, présentant une incapacité permanente (IP) d’au moins 50% sont autorisés à percevoir leurs pensions complémentaires dès 55 ans. Auparavant pour bénéficier d’une retraite anticipée pour handicap, il fallait justifier d’une IP d’au moins 80% ou de la reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé (RQTH).
De plus tous ces salariés pourront également partir avec une retraite complémentaire à taux plein (sans décote) à 62 ans au lieu de 65.

5-3-2015. L'affaire des diplômes de Geneviève Fioraso

Dans la presse, les diplômes de notre « Secrétaire d'État chargée de l'Enseignement supérieur et de la Recherche » ont fait et font grand bruit. En effet, contrairement à ce qu’avaient publié ses biographies, Mme Geneviève Fioraso ne détient pas de « maîtrise d’économie ». Son cabinet ministériel vient enfin de le reconnaître officiellement. Dont acte.

Au sujet de cette affaire, plusieurs média s’émouvaient non pas du fait que Mme Fioraso ait menti (ce qui semble être de plus en plus fréquent chez nos figures politiques), mais du fait qu’elle soit Secrétaire d’État peu diplômée à la tête de l’Enseignement supérieur !

En politique, des diplômes sont-ils indispensables pour diriger un ministère ou une Région ou une municipalité, ou pour aller siéger à l’Assemblée nationale ? Non ! Ils ne sont pas prévus dans la Constitution. Alors, soit on s’émeut et on y remédie en imposant certains diplômes à nos personnels politiques, soit on s’en remet à la toute puissance du système électoral et les français ont alors les dirigeants qu’ils méritent. Quoi qu’il en soit, dans l’état actuel des choses, Mme Fioraso pourrait très bien être à la tête d’un ministère sans avoir le moindre diplôme universitaire. Le tout est qu’elle soit politiquement compétente ; et c’est là où est sans doute le problème ! En effet, pourquoi s’est-elle inventé la possession d’un diplôme qu’elle n’a pas si ce n’était pour espérer asseoir son autorité ? Une supercherie au doctorat eut été trop visible ; par contre une maîtrise, que l’on distribue presque à qui vient la demander (comme la plupart des diplômes français actuels), pouvait avoir des chances de passer !

À propos, est-elle « politiquement compétente » ? Ce que l’on peut en dire est que deux ans et demi après la nomination de Geneviève Fioraso au gouvernement, les universités françaises sont dans une situation plus que jamais critique et l’on ne compte plus le nombre de grèves qu’elles subissent. À vous de juger !

24/02/2015

à Marie-Christine APOCALE
Chef de mission auprès de monsieur le Chef de Service,
Adjoint à madame la Directrice Générale des Ressources Humaines
Ministère de l'Education nationale

Bonjour Madame ,
Aucun de nos représentants ne sera présent à votre réunion *bilan des élections électroniques* du 3 mars 2015. Nous ne trouvons pas utile de nous déplacer pour vous faire part une fois de plus de la médiocrité des programmes et des matériels informatiques que vos services ont utilisés (serveurs HS, courriels non distribués ou distribués à de mauvais destinataires, transfert partiel de nos courriels à destination des électeurs sans notre logo syndical ....).
Ce constat monte une incompétence informatique flagrante qui a imposé un surplus de travail inutile à vos personnels administratifs.
Apparemment l'Education Nationale ne tire aucune leçon de ses erreurs accumulées au fil des ans et des élections. C'est navrant pour l'avenir de nos jeunes.
Bien cordialement
Evelyne CIMA
Présidente
SYNEP CFE-CGC

4/02/2015 Elections professionnelles

le 16/12/2014 le SPELC, la FEP-CFDT et le SNEC-CFTC signent un accord préélectoral avec un premier collège non cadre comprenant les agents de maîtrise, employés PSAEE et psychologue.
Aussitôt Jean-Pierre CAPELLE, représentant du SYNEP CFE-CGC saisi l'Inspection du travail pour composition des collèges non conforme au code du travail.
Après l'intervention de l'Inspection du travail, un nouveau protocole a été signé ce jour, y compris par le SYNEP CFE-CGC, avec 3 collèges:
1er collège: catégorie ouvriers et employés
2ème collège: catégorie agents de maîtrise et techniciens
3ème collège catégorie enseignants du collège et de l'école primaire et catégorie cadre AGEA.
Les élections auront lieu le 17 mars 2015.
Votez et faites voter SYNEP CFE-CGC

3/02/2015 CCN PSAEE

Le 6 juin 2011 : les organisations patronales font une dénonciation partielle de la convention collective nationale des PSAEE (personnels des services administratifs et économiques, personnels d’éducation et documentalistes) des établissements d’enseignement privés du 14 juin 2004.(IDCC 2408)
Le Tribunal de Grande Instance vient d’annuler cette dénonciation.
Le collège Employeur nous a informés de son appel de la décision. Cet appel est suspensif. Le collège Employeur invite au plus vite toutes les organisations syndicales à la négociation… que toutes les organisations syndicales avaient demandée depuis de longs mois

01/02/2015 CHANED (Enseignement à distance)

-Accord relatif au temps partiel, étendu, donc obligatoirement applicable à tous ceux qui rentent dans le champ d’application -
-CLIC : Accord temps partiel 2014. (en .pdf)

-Avenant n° 21 sur les salaires
Depuis le 1er janvier 2015 la nouvelle valeur du point est applicable : 6,1329€ soit une augmentation de 0,7%. Pour plus de détails consultez l’avenant n° 21 sur les salaires -
-CLIC : Avenant n°21 sur les salaires, applicable au 1er janvier 2015. (en .pdf)

-Avenant n° 22 sur les classifications
Il est entré en vigueur dès le 1er janvier 2015 pour les membres de la CHANED et Il entrera en vigueur, pour l’ensemble des entreprises de la branche, au premier jour du mois civil qui suivra la publication au Journal officiel de l'arrêté d'extension-
-CLIC : Avenant n°22 sur les classifications, applicable au 1er janvier 2015. (en .pdf)

le 23/01/2015 Retraite progressive

la retraite progressive permet à partir de 60 ans, si vous totalisez au moins 150 trimestres , de travailler à temps partiel et de percevoir une partie de votre retraite.
Pendant la retraite progressive vous continuez à valider des trimestres et des points ARRCO-AGIRC et vous améliorez donc votre future retraite.

nouveautés:
-Durée minimale d'assurance: Elle est fixée *à 150 trimestres au régime général et,a été étendue le cas échéant, dans un ou plusieurs autres régimes obligatoires*.

-Fraction de pension de vieillesse servie :
*Elle est égale à la différence entre 100 % et la quotité de travail à temps partiel par rapport à la durée du travail à temps complet dans l'entreprise.*

Exemple: Pour un travail à temps partiel de 60 % la pension versée représente 40 % du montant de la pension calculée à la date du départ en retraite progressive.

-Quotité de travail à temps partiel
Elle ne peut être inférieure à 40 % et supérieure à 80 %.

Attention : à ce jour, 23 janvier 2015
L'âge pour bénéficier d'une retraite progressive n’est pas, pour l'instant, abaissé de 62 à 60 ans dans les régimes complémentaires.

Alors qu’une circulaire de la CNAV vient tout juste de préciser les contours du dispositif de la retraite progressive, les régimes complémentaires Arrco et Agirc n’ont toujours pas pris en compte l’abaissement de l’âge de 62 à 60 ans.

Pour tous renseignements complémentaires et une estimation détaillée de votre retraite clic ICI

Le 23/01/2015 Justice prud'homale
le projet de loi Macron doit être retiré!

Les conseils de Prud’hommes :
Un enjeu démocratique et social indispensable à la protection des salariés !

Le parlement doit entendre les arguments des conseillers prud’homaux et des organisations syndicales !

Les conseillers prud’homaux salariés de Paris ne tiendront pas leurs audiences du 26 janvier au 8 février 2015.
Communiqué intersyndical CGT, FO75, CFE-CGC, Solidaires Paris.

Le 12 janvier 2015

En hommage à CHARB, dessinateur de Charlie-Hebdo, assassiné le 7 janvier 2015 pour avoir défendu la liberté de la presse.
Raymond Cima

9 janvier 2015

Achetez tous Charlie Hebdo mercredi prochain même si cela ne correspond pas à votre pensée! Il faut défendre la liberté de pensée et rendre hommage à tous ceux qui se sont fait *descendre* comme des malpropres : les policiers, les passants, les employés etc...
Chantal Noisette

9-1-2015. Communiqué CFE-CGC.
Le monde du travail, ensemble, pour les libertés et la démocratie

Les organisations syndicales françaises s’unissent et se joignent au mouvement citoyen et républicain pour exprimer leur émotion et leur indignation après l’attentat terroriste perpétré contre le journal Charlie Hebdo et face à tous les actes de violences et d’intolérance.

La Démocratie, la République, la Paix, les Libertés de pensée et d’expression sont des biens communs que nous sommes décidés à défendre face à tous les totalitarismes, aux discours haineux et aux tentatives de division et de stigmatisation.

Dans cet esprit et dans l’unité, les organisations syndicales CGT, CFDT, CFTC, CFE-CGC, FSU, UNSA et Solidaires appellent le monde du travail ainsi que tous les citoyennes et citoyens à se joindre à toutes les initiatives et manifestations organisées ce weekend partout en France dont la marche silencieuse à Paris ce dimanche 11 janvier à 15H00, Place de la République.

Attentat du 7 Janvier 2015

L’attentat contre Charlie-Hebdo enténèbre ce début d’année.
Nos pensées vont d’abord aux familles et aux proches des victimes.
Glacé par la froide inhumanité de ces barbares, affligé par la perte de personnalités familières et des victimes anonymes, révolté par le fanatisme qui assassine les hommes, qui assassine la liberté, jusqu’ en France, le SYNEP CFE-CGC, aussi, est *JE SUIS CHARLIE* et nous serons toujours du côté de la liberté d’expression, fût-elle outrancière.
Allumez une bougie sur vos fenêtres ce soir, pour la chaleur de la vie, pour une liberté lumineuse.
Que pour chacun, dans les prochain mois de l’année 2015, le bonheur triomphe sur le malheur et la lumière sur l'obscurantisme.

SYNEP CFE-CGC Bruno DEUTSCH

5 janvier 2015
Mouvement de l'emploi *Enseignants*dans l'enseignement privé sous contrat

Vous sollicitez un complément horaire, une mutation, une demande de réintégration suite à un congé ou un premier emploi en contrat définitif, vous devez en priorité informer officiellement votre Chef d’établissement et compléter l’un des dossiers de demande académique ou inter académique impérativement avant le 19 janvier 2015
Nous vous rappelons que le SYNEP CFE-CGC vient d’obtenir la condamnation du recteur de l'académie de Montpellier par le Tribunal administratif à dédommager un enseignant lésé dans ses droits lors d'une mutation. Cette décision fera jurisprudence.

Pour servir vos intérêts, le SYNEP CFE-CGC demande une gestion transparente du mouvement de l’emploi (depuis la déclaration des postes jusqu’à la décision finale par le recteur), vous informe, vous conseille et vous accompagne pour saisir le tribunal administratif en cas de litige.

N’hésitez pas à nous contacter.

Jean-Pierre Capelle
Représentant académique du SYNEP CFE-CGC

1-1-2015

Bonne année 2015

5-12-2014. Elections professionnelles nationales CCMMEP du 4 décembre 2014

Durant toute la campagne, nous avons entendu les enseignants se plaindre du manque d'action des syndicats et, pourtant, les électeurs ayant fait l'effort de voter (seulement 33%) ont choisi majoritairement de refaire confiance aux 3 mêmes syndicats (CFDT, CFTC et SPELC) pour négocier avec le ministère de l'Education nationale.

Le SYNEP CFE-CGC continuera, bien évidemment, à se battre pour ses idées contre les réformettes, contre l'annualisation des heures, contre une Ecole au rabais pour nos enfants.

Pour le SYNEP CFE-CGC, le syndicalisme, c'est aider individuellement les enseignants, quand tout va mal, mais c'est aussi faire avancer le débat sur l'Ecole de demain ! Malheureusement, la majorité des «NI-NI» (ni fonctionnaire - ni privé) ayant voté ont choisi de rester à l'Ecole d'hier.

Notons que, par rapport aux élections de 2010, le pourcentage obtenu par le SYNEP CFE-CGC a été multiplié par un peu plus de 1,5. C'est un bel encouragement pour le SYNEP CFE-CGC !

5-12-2014. Résultats académiques CCMA où nous avons présenté une liste

Résultats des CCMA en 2014 ; (en 2010)

AIX-MARSEILLE : 2,87% ; (2,6%)

CRETEIL : 2,24% ; (1,02%)

LILLE : 3,04% ; (1,94%)

MONTPELLIER : 5,4% ; (2,46%)

NANTES : 2,1% ; (2,27%)

NANCY-METZ : 4,18% ; (5,45%)

NOUVELLE-CALÉDONIE : 33,79%

PARIS : 7,12% ; (3,5%)

RENNES : 2,62% ; (1,74)

VERSAILLES : 3,97% ; (2,6%)

En NOUVELLE-CALÉDONIE, obtention d'un siège

21 novembre 2014
décision du Tribunal Administratif

Le SYNEP CFE-CGC a obtenu que le Rectorat de Montpellier soit condamné par le Tribunal Administratif à dédommager un enseignant pour sa mutation non conforme.

J.P. CAPELLE

17 novembre 2014
L’excellence n’a pas de prix,
une Ecole médiocre en a un : la paupérisation!

Entre le 27 novembre et le 4 décembre, vous allez pouvoir vous exprimer en votant pour la création du CCMMEP et le renouvellement des CCMA (Commissions Consultatives Mixtes Académiques) qui gèrent l’avancée de nos carrières et vérifient le respect des priorités lors de nos mutation.

Pour savoir si vous êtes concernés par un possible changement d'échelon au grand choix, au choix ou à l'ancienneté lors de la prochaine CCMA, cliquez sur le lien suivant : CLIC ICI

Si vous désirez être tenu informé du résultat, veuillez nous contacter à synep@synep.org

Depuis toujours, les mêmes syndicats siègent aux CCMA.

Pour plus d’informations et de transparence, pour le CCMMEP et la CCMA

Votez et faites voter SYNEP CFE-CGC

9-11-2014. Feuilleton des élections CCM dans le privé sous contrat
Épisode 4 : le ministère a enfin un nouveau serveur.

Le 8 novembre, comme annoncé, le ministère a diffusé la propagande de toutes les organisations syndicales du privé. Enfin, tout arrive ! Il en arrive même plus...

En effet nous avons constaté que, contrairement à l'accord relatif à ces élections, la Fep-CFDT s'était autorisé à diffuser, la veille, dans chaque boite professionnelle, sa lettre n°1 «spéciale élections». Concurrence déloyale !

8-11-2014
Non à la réécriture du décret de 1950

Clic ICI pour lire notre position

5-11-2014. Feuilleton des élections CCM dans le privé sous contrat
Épisode 3 : mails pour l'enseignement public, arrivant dans le privé ! Absence de mails du SYNEP CFE-CGC

Le ministère a pris en charge l’envoi de mails de propagande électorale de toutes les organisations syndicales.

1-Dans un premier temps il n'a, parait-il, pas su faire la différence entre les électeurs du public et ceux du privé. Et comme il a commencé par les syndicats du public, vous avez donc reçu de la propagande qui ne vous était pas destinée.

2-En plus, effectivement, certains syndicats ont envoyé leur pub sur les messageries professionnelles, passant outre la charte de bonne conduite liée à ces élections.

3-Cerise sur le gâteau, le ministère nous apprend, ingénument, «qu'il n’avait pas prévu qu’il y aurait autant d’électeurs et donc autant de mails à diffuser et que leur serveur a rendu l’âme !!! qu'il en avait commandé un autre, ne connaissait pas sa date précise de mise en service et... ne pouvait donc pas diffuser nos messages.»

Le 3 novembre, enfin, le ministère nous a faire savoir qu'il allait pouvoir diffuser nos messages le 8 et le 26 novembre.

Voici donc pourquoi vous n'avez toujours pas reçu notre propagande. C'est lamentable ! Il ne faut pas s'étonner de l'état dans lequel est l'Ecole tant publique que privée sous contrat !

le 5 novembre. Moi, c'est du ministère que j'ai reçu des courriels émanant d'organisations syndicales du public. Par contre je n'ai rien reçu du Synep.


Elections 2014 (4 Novembre)

Depuis déjà 15 jours, ma boîte mail professionnelle est remplie régulièrement, de mails d'origine syndicale.

*Bonne nouvelle*, me direz-vous, *cela prouve que la démocratie fonctionne* ou encore *Quelle chance, l'info vient sans même se déplacer, quel progrès technologique !!*

Et bien non, je n'apprécie pas, puisque... la totalité des messages a pour origine des centrales syndicales de l'enseignement public !!
L'une d'elle (l'UNSA) annonçant clairement ses choix : *stop aux cadeaux à l'école privée* !!

Bêtise ou provocation ?

Je pensais, naïvement, qu'une charte de bonne conduite (ne pas utiliser les boîtes professionnelles pour un usage syndical) avait été signée par l'ensemble des organisations syndicales.

En fin de compte, rien ne change : l'affichage sauvage et sans discernement est toujours de rigueur !!! Attitude déplorable pour des *éducateurs* ! C'est à vous dégouter de la démocratie et à douter des nos institutions et surtout de la validité des engagements de certains ! Pierre62

3-11-2014. Feuilleton des élections CCM dans le privé sous contrat
Épisode 2 : «parcours du combattant» pour l'électeur lambda et, en plus, course d'obstacles pour certaines femmes mariées.

Pour voter lors des élections professionnelles du 27 novembre au 4 décembre 2014, il faut, dans un premier temps, vous rendre sur votre boite mail académique puis suivre un lien qui vous a été envoyé par le ministère afin de créer votre espace électeur. (Si vous n'avez pas encore suivi ce «parcours du combattant», chargez notre notice en cliquant ici).

Comme le système était sans doute trop simple, certains semblent s'être amusés à le compliquer pour les femmes mariées. En effet, le nom sous lequel les femmes mariées doivent créer leur espace de vote est parfois leur nom de jeune fille, parfois leur nom marital, indépendamment du nom que l'administration a mis sur leur boite mail académique.

Parfois les deux concordent ; parfois ils ne concordent pas !

Conclusion : si un nom ne fonctionne pas, tentez votre chance avec l'autre et si ce dernier ne fonctionne pas non plus... contactez le rectorat.

Vous avez donc intérêt à créer votre espace électeur le plus tôt possible pour ne pas risquer de ne pas pouvoir voter.

2-11-2014. Notice : comment faire pour créer votre espace de vote aux CCM

Pour voter aux CCM, c'est tellement compliqué que nous avons réalisé une notice vous indiquant :

-comment créer votre espace électeur
-ensuite, comment accéder à votre boite mail académique pour finaliser cette création (indispensable pour voter)
-enfin, lorsque le vote sera ouvert (entre le 27-11 et le 4-12 à 17h), comment voter.

C'est loin d'être évident, comme vous pourrez vous en rendre compte.
Clic ICI pour accéder à la notice

30-10-2014. Retard de paiement

On a tous subi les problèmes de retard de paiement et on a même fini par s'y habituer. Mais savez-vous qu'à cause de ce retard de paiement certains maîtres ont perdu 2 trimestres dans le déroulement de leur carrière pour la retraite ? Car souvent, la première année d'enseignement nous ne sommes payés qu'après décembre donc une autre année fiscale. Et comme nous ne sommes pas fonctionnaires, les premiers trimestres non payés en temps et heure ne comptent pas pour la retraite !
Le SYNEP a donc décidé d'attaquer les rectorats pour ces retards de paiement qui entrainent des doubles peines. Clic ICI, pour joindre votre dossier à notre action.

30-10-2014. Feuilleton des élections CCM dans le privé sous contrat
Épisode 1 : les dépôts de listes de candidats.

Depuis des mois, il a été prévu de faire ces élections par vote électronique, comme en 2010 dans le public.
En 2010 il y avait déjà eu un cafouillage monstre mais... c'était compréhensible, si non excusable.

Quatre ans plus tard... c'est encore plus lamentable !

Il s'agit de faire voter l'ensemble des enseignants du privé sous contrat (agents de l'État non fonctionnaires et fonctionnaires mutés dans le privé) pour des scrutins départementaux (CCMD) ou interdépartementaux (CCMI), académiques (CCMA), et pour un scrutin national (CCMMEP).

Travail demandé aux syndicats :
Déposer leur logo, leurs professions de foi et leurs listes de candidats sur Candelec, site ministériel crée spécialement à cet effet et ouvert jusqu’au 16 octobre 17h.
Ce site permettait d'enregistrer, de contrôler et enfin de valider la conformité et la légalité des ces 3 types de dépôts.

Constats :
-Connexions pas toujours possibles
-Interdiction d'utiliser un logo en couleur puis subite autorisation la veille de la clôture des dépôts.
-Dépôts validés puis dévalidés quelques heures plus tard, nécessitant d'avoir en permanence une personne les yeux rivés sur son ordinateur, entretenant le suspens !
-Interprétations diverses et variées des textes selon les rectorats au sujet de la présentation des listes académiques, validées par certains, refusées par d’autres.

En résumé : cafouillage à grande échelle (malgré une très grande disponibilité des personnels ministériels et académiques, joignables souvent jusqu'à point d'heure). Et tout ceci ne serait rien si le feuilleton n'avait pas une suite encore plus navrante, entre autres pour les électeurs !

27-10-2014. Surnotation

Qui n’a pas une anecdote sur une notation fantaisiste demandée par nos inspecteurs lors des épreuves du baccalauréat ?
Malheureusement personne. Alors 80 % de bacheliers, mais à quel prix ?
Le SYNEP CFE-CGC demande :
-que l’on rétablisse l’absence à une épreuve comme étant éliminatoire au bac (et oui on peut ne pas se présenter à une épreuve et avoir son bac !!!!)
-que les barèmes de notations ne soient pas revus en fonction des circonstances afin d’atteindre le quota des 80% de réussite au bac.

26-10-2014. Élections. Votez SYNEP CFE-CGC

Le SYNEP CFE-CGC assigne au tribunal administratif les rectorats qui bafouent nos droits élémentaires (retards de paiement de nos salaires et de nos heures supplémentaires). Si vous êtes concerné et souhaitez que votre dossier soit joint à notre action, contactez-nous. Clic ICI

Plusieurs autres actions juridiques auprès des Tribunaux administratifs sont en cours :
- Contre le non-respect des règles pour l’attribution des congés formation
- Pour le paiement des heures de laboratoire.

Votez pour un syndicat force de propositions. Découvrez certaines de ces dernières en cliquant ICI. Osez le changement : votez SYNEP CFE CGC

13-10-2014. Un français reçoit le prix Nobel d'économie

Jean Tirole, ce brillant français dont les travaux viennent d'être récompensés par le prix Nobel d'économie, est-il un fleuron des Universités françaises ?
Il y est passé, certes, cependant... il a poursuivi ses études non pas en France mais au «Massachusetts Institute of Technology» (MIT) de Boston. Et s'il travaille actuellement en France, c'est entre autres en tant que président et fondateur de l'École d'économie de Toulouse baptisée «Toulouse School of Economics» (TSE), pour bien faire la différence entre une vraie université française et une grande école établie en France où les cours sont exclusivement donnés en anglais à partir du Master !
Alors ? Toujours Cocorico pour l'enseignement français ?

25-9-2014. La République des illettrés... 7 % au XXIème siècle !

L’illettrisme qualifie la situation de personnes qui ont été scolarisées en France mais ne maîtrisent pas la lecture ou l’écriture pour être autonomes dans des situations simples de la vie quotidienne.
Nous disposons pour la première fois de chiffres fiables sur l’illettrisme en France : 7% des 18-65 ans en 2012 !!! Chiffre émanant de l’Agence Nationale de Lutte Contre l’Illettrisme.
2 500 000 personnes âgées de 18 à 65 ans et jadis scolarisées en France sont en situation d’illettrisme. Deux millions et demi... c'est énorme et attristant !
Voilà de quoi re-poser la question de la qualité de l'enseignement primaire dans notre pays, faute de moyens et de méthodes suffisants !

17/9/2014 Il a osé parler d'illettrisme ! Le ministre de l'Economie communique.

Comme si le plus important était là, on a observé de toutes parts des indignations plus ou moins authentiques, en forme de tollé à l’encontre du ministre de l’Economie, Emmanuel Macron, pour avoir osé révéler publiquement qu’une part importante des salariées des abattoirs Gad connaissait un illettrisme susceptible de les pénaliser dans leurs procédure de reclassement professionnel, entre autres domaines...
.
(Clic ICI pour la suite)

27/8/2014 Changement de ministre de l'Education Nationale

En cette rentrée 2014, nous aurons un ministre féminin à l’Education Nationale. Il nous aura fallu plus de 2 siècles pour voir le ministère de l’Education Nationale dirigé par une femme.

Si l’on regarde le parcours de notre tout nouveau ministre, il faut bien avouer que rien ne pouvait la destiner à ce ministère, tant son expérience est loin du monde de l’Education Nationale.

J’espère que ce nouveau ministre n’est pas uniquement de la poudre aux yeux pour drainer des votes dans les communautés (féminines, féministes, maghrébines, musulmanes…).

En attendant, nous, enseignants, irons assurer la rentrée scolaire dans des conditions chaque année plus déplorables en obtenant des « résultats officiels » de plus en plus exceptionnels.

Madame le Ministre, si vous devez marquer ce ministère écoutez notre demande : Nous voulons ENSEIGNER.

Stop au saupoudrage, aux réformettes, à la réunionite!

Nadia DALY, Secrétaire Générale

25/7/2014 Enseignement privé Hors Contrat (IDCC 2691)

Suite à la NAO de janvier, les nouvelles grilles salariales sont applicables depuis le 1er juillet 2014 (publication de l’arrêté d’extension au JO du 27 juin dernier).
Accès à l'avenant. Clic ICI

18/7/2014 Amélioration des accords de prévoyance pour les salariés et enseignants des établissements catholiques

A l’issue des négociations en vue de la révision des accords de prévoyance des salariés, le collège employeur propose à la signature un protocole d’accord en retrait par rapport aux propositions que le SYNEP CFE-CGC a défendu avec l’ensemble du collège salarié. Nous regrettons ce refus de propositions qui ne sont pas de nature à mettre en péril l’équilibre du régime.
Toutefois le SYNEP CFE-CGC est conscient des améliorations que constituent le passage de l’indemnisation du salarié de 92 à 95% du salaire net ainsi que la réduction de la part de cotisation des salariés ; pour ces raisons il donne son accord à la signature des protocoles portant révision des accords de prévoyance des salariés et des enseignants.
Par contre le SYNEP CFE-CGC sera vigilant concernant les conditions d’évaluation et de révision annuelle du taux d’appel de la cotisation acquittée par l’employeur. En cas de désaccord sur ce point il n’hésitera pas à demander le recours à un expert indépendant.




9/7/2014 IRCANTEC

L'application de l'article 51 de la dernière réforme des retraites de 2014 pourrait conduire à une affiliation automatique des enseignants sous contrat recrutés à partir du 1/01/2017 au régime de retraite complémentaire IRCANTEC en lieu et place des régimes ARRCO et AGIRC actuels.

L'IRCANTEC est la caisse complémentaire des non titulaires de la fonction publique (MA) et des salariés en contrat précaire. Le taux de cotisation à l'IRCANTEC étant inférieur au taux de cotisation ARRCO et AGIRC, ce changement de caisse de retraite pourrait donc conduire progressivement à une réduction importante des retraites complémentaires* pour les enseignants, et à une baisse conséquente des cotisations payées actuellement par l'Etat*.
*(entre 10 et 12% soit pour une retraite classique une perte de 180 à 200 € brut par mois environ en incluant la GMP (Garantie Minimale de points AGIRC) - l’Etat quant à lui réduirait sa participation de près de 150 millions d’€ /an à terme)

Autre conséquence, ce glissement vers un régime de non titulaire pourrait avoir des conséquences *politiques* sur le statut des enseignants contractuels par la remise en cause des avantages sociaux dans le domaine de la protection sociale, du recrutement, de la formation ...

Les enseignants sous contrat avant le 1/01/2017 ne devraient pas être touchés par ce changement de caisse.

Les organisations syndicales se concertent actuellement pour tenter de préserver le montant des retraites des futurs maîtres.

Daniel FLAUGERE

2 juillet 2014 - Enseignement privé hors contrat (IDCC 2691)

L'accord sur le temps partiel et les avenants 24, 25, 26, et 27 ont été signé par toutes les organisations syndicales. Ils seront applicables dès leur date d'extension.
-Avenant n°24 du 23/6/2014 -Prise en compte du CCP pour le changement d'échelon
-Avenant n°25 du 23/6/2014- Sur les 5 jours mobiles
-Avenant n°26 du 23/6/2014- accueil et récréations
-Avenant n°27 du 23/6/2014- jurys
-Accord sur le temps partiel du 23/6/2014

30 juin 2014
Notre SYNEP-EXPRESS est paru !

Édito
Les français n’aiment pas la richesse… des autres !

Depuis des siècles on martèle aux français que l’argent c’est mal, que si l’on s’enrichit ce ne peut-être qu’en volant (les pauvres), que voler un voleur n’est pas voler, que les aristocrates on les pendra, que les bourgeois c’est comme les cochons, que Vive le syndrome de Robin des Bois ! etc.
Aussi bien la droite que la gauche entretiennent ainsi un racisme anti-richesse qui se traduit souvent par un racisme pur, surtout si l’on a bien pris soin de cibler certaines communautés désignées comme riches. Depuis quelque temps d’ailleurs, dans la même logique, les gouvernements successifs s’en prennent aux classes moyennes (qualifiées aussi de riches), sous couvert de faire du « social », ce mot magique qui fait passer tout et son contraire.
Et pour l’enseignement ? Il s’agit du même problème ! Le savoir est une richesse culturelle tout aussi jalousée que la richesse financière, mais qui, pas de chance cette fois-ci, ne peut être volée aux uns pour être distribuée aux autres. C’est pourquoi, depuis de nombreuses années, comme pour « donner aux pauvres » le ministère de l’Éducation nationale brade sans vergogne ses diplômes.
Le problème est de savoir jusqu’à quand il espère leurrer la communauté internationale qui se gausse déjà du niveau culturel indigent des français !
Evelyne CIMA

27/06/2014 la prévoyance dans le sous contrat

Les résultats des 3 régimes( enseignants, cadres et non cadres), sont cette année encore largement excédentaires. Des négociations sont en cours dans le but de signer un accord visant à réduire les excédents. Plusieurs leviers sont à notre disposition: le collège salarié, après de longs débats avec le collège employeur, a demandé une amélioration des prestations et proposé de porter le taux pour l'indemnisation des arrêts de travail de 92 à 95% du salaire net et de 94 à 96% pour l'invalidité 3ème catégorie, un alignement des cotisations des salariés à 0,20% soit une baisse de 0,05% pour les cadres et de 0,1% pour les non cadres.Sont également envisagés une baisse temporaire de la contribution des employeurs et la fusion des régimes cadre et non cadres.
Alain BELLEUVRE

26/6/2014 Négociations salariales annuelles-PSAEE

Lors des négociations nationales annuelles sur les salaires, le SYNEP CFE-CGC a demandé une augmentation de la valeur du point de 1,5%.
En outre au vu des éléments statistiques fournis par le Collège Employeur, il a attiré l’attention sur le tassement des grilles et sur la proportion de salariés classés en Strate I (plus de 40%) souvent à temps partiel. En conséquence de quoi, le SYNEP CFE-CGC a demandé l’ouverture, dans les meilleurs délais, de négociations en vue de la révision des grilles, ce sur quoi le Collège Employeur n’a pas voulu prendre d’engagement.

Le Collège Employeur a limité sa proposition à une augmentation de la valeur du point de 0,7%, ce que nous jugeons insuffisant pour compenser la perte de pouvoir d’achat sur les 2 dernières années.

Toutefois, compte tenu du contexte économique, bien que cet accord salarial soit nettement inférieur à ses demandes, le SYNEP CFE-CGC est favorable à la signature de cet accord, ne prenant pas le risque de voir les salariés lésés par un gel des salaires.
De plus le SYNEP CFE-CGC réitère sa demande d’ouverture des négociations sur les grilles dans les meilleurs délais.
Evelyne CIMA

17-6-2014 Pour les établissements Hors contrat (IDCC 2691)

Malgré des négociations ouvertes depuis fin 2013 et la volonté des partenaires sociaux d'aboutir à un accord dérogatoire sur le temps partiel, bien encadré, et permettant d'avoir le bénéfice de la couverture maladie pour chaque salarié on ne peut que constater que la loi n'a pas été conçue en tenant compte de la spécificité des enseignants. Les négociations se poursuivent ce jour.
Evelyne Cima

16-6-2014 Appel au retour des valeurs éducatives fondamentales

Je suis résolument opposé à tout objectif administratif (donc politique) de réussite chiffré au baccalauréat, (80% d'une classe d'âge... comme si la réussite se décrétait !!!). La réussite, ça se mérite.
Je soutiens que les connaissances acquises et les travaux des élèves doivent être évalués par une notation chiffrée précise et qu'elle doit être un critère majeure des décisions à suivre quant à l'orientation, voire au redoublement.
Je crois fermement que les élèves en difficulté notoire et durable ne doivent pas végéter dans des classes à rythme et niveaux du plus grand nombre, à l'école comme au collège, mais connaître un cursus detiné à pallier leur retard pour qu'ils puissent ensuite réintégrer le cursus *normal *. Je demande instamment que les élèves connus et reconnus comme délinquants ne soient pas mêlés aux autres, ceci par décision judiciaire, mais bénéficient d'une éducation spécialisée, menée par des enseignants spécialisés.
C'est résumé, mais déjà de bonnes bases à retrouver, non ?
Kiki Bel-oeil

le 28 mai 2014

Au nom des Retraités de la CFE-CGC, l’UNIR refuse que les retraités soient soumis sans limite à la baisse de leurs revenus.
L’UNIR ne laissera pas plumer plus longtemps les retraités !

Avec la CFE-CGC et les retraités des autres organisations syndicales, mobilisons-nous.

Le 3 Juin à Paris à 13 heures Place JOFFRE, devant l’Ecole Militaire
Métro ligne 8 Bus n° 28

En province rapprochez-vous de vos délégués UNIR et de vos Unions Départementales

CONTACT : Monsieur DELABARRE – Président de l'UNIR – 01 55 30 13 27 – unir@cfecgc.fr

NON à la possible suppression des notes !

Selon les informations disponible, la FCPE voudrait :
*supprimer l’évaluation par la note chiffrée* et en finir avec la note *sanction*. Les exercices d’un contrôle devraient être présentés dans une liste plus large une semaine plus tôt... *les élèves sauraient ce qu’il faut réviser* *ce ne serait pas un piège* ré...*résultat, les élèves *apprennent à travailler*.

Nous voilà bien devant l’ineptie caractérisée…Il va falloir que le collectif qui en est l’auteur révise un peu : La sanction éducative est l'acte par lequel un individu valide ou invalide légitimement les dires ou les actions d'un individu - généralement un mineur - dont on considère qu'il est sous sa responsabilité. La sanction scolaire est une conséquence, positive ou négative, que l'enseignant applique à l'élève en fonction des actes de ce dernier… On ne voit pas en quoi ces valeurs indispensables devraient changer. La note, élément précieux de l’évaluation, mais qui n’en est pas la seule expression, est bel et bien une sanction, mot à ne pas confondre avec « récompense » ou « punition » ce qui peut être une perception enfantine. Par ailleurs, la proposition exprimée par le collectif revient à transformer les élèves en petits singes robotisés auxquels on apprend à traiter des exercices pour qu’ils n’aient plus qu’à répéter trois jours plus tard, c'est-à-dire exactement l’inverse de ce qui est attendu pour développer le raisonnement adaptatif, l’intelligence, et l’acquisition de l’autonomie. On n’apprend pas à l’élève la simple reproduction mécanique de processus libérateurs d’un contrôle de connaissances, mais à utiliser avec pertinence un ensemble de savoirs et de méthodes qu’il a acquis pour répondre au mieux à des questions et résoudre au mieux des problèmes posés. Utiliser donc développer toutes les facultés qu’il possède au service de son adaptation , et non pas transposer celles qu’un maître leur prêterait le temps d’une évaluation. Quant à cette vision du(de la) méchant(e) professeur(e) qui donne des contrôle « surprises », qui tend des « pièges » aux gentils élèves, elle nous semble relever de la farce…Les parents doivent cesser de penser que l’éventuelle faiblesse des résultats scolaires de leurs enfants ne peut venir que de l’extérieur.
Contrairement à un non-sens pédagogique malheureusement trop répandu, tous les élèves ne peuvent tous réussir en même temps, de la même façon, dans les mêmes domaines, et dans les mêmes contextes, bien que tous puissent effectivement réussir, encore que le sens de ce dernier mot recouvre beaucoup de situations toutes dépendantes du choix des référentiels de chacun dans sa vie.
Tous les élèves ne pourront avoir 18/20 en toutes matières, et ceux qui auront 12, 7, voire 2 doivent accepter cette sanction chiffrée qui contribue à évaluer le niveau et la qualité de leur « production » et donc les conduit à s’évaluer eux-mêmes plus globalement.
Quant aux familles, il leur revient la plus grande part éducative de leurs enfants, part fondamentale à assumer pleinement dès les premières années, que ni l’école, ni le collège ne peuvent donc ne doivent assurer en leurs lieu et place.
La crainte et le rejet de la notation scolaire procèdent le plus souvent de ce qu’elle tend à être plus ou moins consciemment prise comme la sanction de la cellule familiale…mauvaise note = mauvais élève = mauvais parents. Car, curieusement, on n’entend que très rarement les parents des « bons élèves » se plaindre de ce qu’il existe des notes « sanctions*
Alors à tout cela, NON, NON, et NON !
La FCPE devrait au contraire appeler tous ses adhérents à redonner à la note toute sa valeur, toute son importance tant pour l'élève et sa famille que pour le système éducatif. Respecter la note, donc l'évaluation, donc l'évaluateur...ce serait tellement mieux !
Kiki Bel

27 mai 2014 Annualisation ?

Voici que la FCPE (fédération de parents d'élèves) serait en faveur de l'annualisation et du regroupement des disciplines afin de limiter le nombre d'enseignants en 6ème et 5ème etc... ce qui annonce le retour des PEGC ou des professeurs des écoles détachés en collège.
Quel changement d'attitude de la FCPE ! Ce changement serait-il en rapport avec l'augmentation des subventions qu'elle a reçues de Monsieur Peillon, ex-ministre ? En effet en 2012 la subvention était de 330 000€ et en 2013 son montant est passé à 480 000€, jolie augmentation de plus de 45% !
Chantal Noisette

26/05/2014

FBS résulte de la fusion d'écoles CCI et associatives, ce qui génère des difficultés pour partie liées à des cultures différentes voire opposées. La CFE-CGC a depuis le début de la fusion essayé de baisser les tons du dialogue entre la direction et les partenaires sociaux dans le seul objectif de la pérennisation des emplois et du calme social sur les différents sites de l'école.
Sans sous-estimer les problèmes inhérents à la fusion, les formes d'action syndicales violentes, d'où qu'elles viennent, et surtout leur « timing » très bien choisi pour renforcer leur impact économique et social sur FBS, ne sont pas de nature à faciliter la résolution des problèmes de cette fusion d'écoles.
La CFE-CGC suit de près ce dossier tant au niveau national (à la fois au niveau de la Convention Collective et au niveau des parties prenantes) qu'au niveau local et se réserve toute action qu'elle considèrera comme nécessaire à la pérennité des emplois et au calme social.
Athanase Plastiras, délégué syndical SYNEP CFE-CGC

24 mai 2014
Danger pour les nouveaux enseignants du privé sous contrat

Les dispositions législatives contenues dans la dernière réforme des retraite du 20 janvier 2014 (article 51) vont avoir des répercutions « politiques » et « économiques » sur le statut des enseignants du privé sous contrat et sur le montant de leur retraite.
Ces dispositions par la simple application de l’article 51 de la loi du 20 janvier 2014 conduisent à affilier à partir du 1er janvier 2017 les nouveaux enseignants du privé sous contrat au régime de l’IRCANTEC à la place du régime actuel ARRCO-ARGIC.

L’IRCANTEC est la caisse d’affiliation des MA et précaires de la fonction publique, dont le montant des retraites est très inférieur à celui des retraites actuelles ARRCO-AGIRC.

Le SYNEP CFE-CGC s'oppose fermement à cette modification qui, non seulement se traduit par une diminution du montant des pensions de retraite mais qui, de plus, ouvre la porte à l'assimilation de tous les enseignants du privé sous contrat aux MA et précaires de la Fonction publique, dans le domaine de la protection sociale, du recrutement, de la formation et de la prévoyance.

12 mai 2014. Grève dans la Fonction-Publique

Le SYNEP CFE-CGC a rappelé à plusieurs reprises que le principe de la grève, qui est un acquis et un bien précieux, doit rester une issue extrême quand il s'agit de revendiquer ou de s'opposer.
De plus, dans l'éducation nationale ou le Privé sous contrat, la grève n'est pas le moyen approprié pour gêner l'employeur car dans notre cas particulier, faire grève est d'abord un faire cadeau financier à l'Etat qui récupère les salaires journaliers sans pour autant le gêner vraiment ni l'influencer.
Ceci étant, nous sommes bien évidemment contre le gel du point de la Fonction Publique, base de nos rémunérations.

Education Sportive 13 mai 2014

Au J.O du 10 mai 2014 le décret de septembre 2014 confirme le forfait de 3 heures pour organiser et développer l'association sportive dans l'établissement.

6/5/2014
Elections à La Salle St Nicolas- Issy les MX

Présentant pour la première fois une liste, le SYNEP CFE-CGC a remporté 3 sièges sur 6 au CE et 2 sièges sur 4 aux DP contre la liste commune CFDT, CFTC, FO. Un délégué syndical SYNEP CFE-CGC va être nommé dès la semaine prochaine.
Félicitations à cette nouvelle équipe.

07-05-2014
799 postes non pourvus au capes exceptionnel de maths : un scandale ?

Contrairement à ce que pensent certains (Snes-FSU) le scandale ce n'est pas que des postes ne soient pas pourvus,le scandale c'est 13% de réussite en 1999 contre 51 % en 2013.
On observe d'abord une chute des recrutement à partir de 2006 et une hausse brutale en 2013.
La chute de 2006 contenait en germe la crise qui a suivi et la tentative de rattrapage .
Le rattrapage brutal (avec un doublement des admis attendu en 2014! par le biais du concours exceptionnel - 2700 postes ouverts au total des deux concours) est aussi désastreux qu'un coup de volant sur une route verglacée.
Quand on resserre les postes on perd des éléments capables mais quand desserre on ne les retrouve pas!
Un concours est comme une épreuve sportive. La performance le jour de l'épreuve ne se maintient que si on maintient l'entrainement... et encore on ne peut pas rester mobilisé et tendu très longtemps; La performance n'est pas acquise définitivement.
Un étudiant d'un bon niveau, apte, s'il est entrainé peut passer les barres. Mais s'il ne se remet pas *à fond dans sa préparation* l'année suivante, il reste apte mais en général il n'est pas assez *performant* pour passer la barre: ceux qui ont été perdus deux ou trois ans auparavant ne sont généralement plus dans la course pour *l'externe* de sorte que le concours desserré se fait avec les nouvelles promotions. Si elles sont réduites et les postes offerts en hausse, il y a nécessairement :

ou une baisse du niveau
ou moins d'admis que de postes
ou un plus ou moins mauvais compromis entre les deux.

surtout si on remonte à un niveau de postes offerts bien supérieur à l'équilibre initial.

Sans revalorisation du métier il ne faut pas attendre de miracle et même dans ce cas il faut du temps pour former les futurs profs;
Il n'est pas sain de brader le concours car les personnels recrutés le sont pour du très long terme;

25-04-2014. Nouveaux rythmes scolaires !

Les avancées proposées sont-elles à la hauteur des attentes ? Nous en discuterons lorsque les annonces ne seront plus des ballons d'essai.


16-4-2014 Collège Charles de Foucault à Tourcoing

Le SYNEP-CFE-CGC obtient 83% des voix en second collège.
Michel Vreulx est nommé délégué syndical.
Bravo Michel !

Réforme des CCMA et CCMD (BO n°15 du 10 avril 2014)

Enseignement privé sous contrat:
réforme des instances représentatives des maîtres des établissements privés sous contrat pour les CCMA et CCMD

CNE 2 du 3 Avril 2014

Un maître dont le service est partagé sur trois établissements bénéficie de la codification B1 dans chacune des académies où il exerce.

Demande d'interprétation du SYNEP lors de la CNE 2 du 3 Avril 2014

Un maître en perte d'heures bénéficie de la priorité A2 dans toutes les académies où il exerce.
Si le maître souhaite postuler un emploi supérieur à la quotité perdue, la quotité conservée par le maître doit être déclarée susceptible d'être vacante. La priorité A2 s'exerce alors dans les académies où il exerce sur tout service vacant ou susceptible d'être vacant.

3-4-2014. Assurance Chômage

Conclu pour une durée de 24 mois, cet accord modifie de façon substantielle la durée du délai de carence applicable aux salaries victimes d’une rupture de leur contrat de travail postérieure au 30 juin 2014.
Lire La Lettre confédérale n° 1327

De nouveaux délais dans le processus électoral

L’invitation à négocier le protocole préélectoral doit parvenir aux syndicats au plus tard 15 jours avant la date de la première réunion.
Le délai minimal, qui court de l’invitation des syndicats à la date d’expiration du mandat des représentants du personnel en exercice, passe de 1 à 2 mois.
Pierre-Yves LEROY

Ce qui change pour le salarié et l'entreprise au 2 avril 2014.

Le chéquier de titres-restaurant remis au salarié pourra être remplacé par une carte à puce rechargeable.

Ce qui change pour le salarié et l'entreprise au 1er avril 2014.

Publication du barème fiscal des frais kilométriques par l'administration fiscale

Alain BELLEUVRE

Ce qui change pour le salarié et l'entreprise au 1er avril 2014.

Droit d'alerte des salariés en matière de santé et d'environnement depuis le décret du 11 mars 2014
Alain BELLEUVRE

Ce qui change pour le salarié et l'entreprise au 1er avril 2014.

Augmentation de la durée de cotisation pour une retraite à taux plein à partir de ce 1er avril pour les personnes désirant partir à la retraite entre 62 et 67 ans.
Augmentation des cotisations vieillesse des salariés
Revalorisation des retraites au 1er octobre 2014.
Les retraites complémentaires Agirc et Arrco ne seront pas revalorisées cette année.
Alain BELLEUVRE

BO n°13 du 27 mars

information au BO EN du 27 mars sur les contingents de promotion et de concours externes des professeurs des Ecoles.

25-03-2014. CNE 2

À la demande du SYNEP-CFE-CGC, la codification B1 est modifiée comme suit, avec l’ajout de :

« Un maître en contrat définitif et à temps plein sur au moins 3 établissements en dehors d’un ensemble scolaire bénéficie du classement B1 pour regrouper son service. »

Par contre , la demande de suppression de la catégorie B3, pour que l’ensemble des maîtres ayant une priorité reconnue (B1 ou B3) soit classé B1 a été refusée par un certain nombre de représentants des maîtres ; la coupure n’a pas été syndicale , mais géographique ! Devinez…

Il nous semblait équitable de proposer de « vraies » solutions aux maîtres mutant dans d’autres académies pour des raisons principalement d’ordre familial. Les intérêts personnels semblent avoir primés sur le bon sens.
Pierre-Yves Leroy


31-01-2014. Polémique sur « l’égalité filles-garçons » en classes primaires

Comme l’écrivait Alexandre Soljenitsyne : « Les hommes n’étant pas dotés des mêmes capacités, s’ils sont libres, ils ne seront pas égaux, et s’ils sont égaux, c’est qu’ils ne sont pas libres. »

Partant d’un tel postulat, lorsque certains annoncent qu’ils utilisent en classes primaires un document intitulé « ABCD de l’égalité - des ressources pour l'égalité entre les filles et les garçons » ne peut-on pas envisager que ce soit au détriment de la liberté intellectuelle de ces jeunes ? Partant de là, faut-il alors s’étonner qu’en réplique certains contradicteurs sortent de l’ombre, surtout s’ils n’attendaient qu’un prétexte pour le faire, en évoquant la pseudo « théorie du Genre » (voir Synep-express n°149 http://www.synep.org/synep_149.pdf)

suite du communiqué... clic ICI


13-12-2013. Mouvement du 2nd degré, établissements catholiques sous contrat

19 janvier 2014 : Date limite d’envoi...

...des demandes de

-mutation et de réemploi (inter et intra académies) des maitres ayant un contrat définitif

-premier emploi en contrat définitif des maitres ayant un contrat provisoire

Les dossiers sont à retirer auprès de son chef d’établissement, ou du secrétariat de la Commission académique de l’Emploi.
Nous contacter pour plus de renseignements
Les délégués auxiliaires ne sont pas concernés.


24-11-2013. Communiqué URGENT. Nouvelle période d'inscription aux concours d’enseignants

Les étrangers NON Européens peuvent à nouveau présenter les concours d'enseignants du privé sous contrat.

Le 19 novembre 2013, le Conseil d'État relevant «un doute sérieux sur la légalité» du décret n°2013-767 du 23 août 2013 excluant les étrangers non Européens des concours de professeurs du privé sous contrat, a pris une mesure suspensive en attendant de statuer sur l’annulation ou non de ce décret :

Le Ministère de l'Éducation Nationale, par arrêtés du 20 novembre 2013, a dû prolonger les dates d’inscriptions aux concours et de remise des dossiers de reconnaissance des acquis de l’expérience professionnelle (RAEP).

Attention ! Dates limites : jeudi 12 décembre pour le retrait des dossiers et vendredi 20 décembre pour l’envoi des dossiers.

16-11-2013. Enseignement agricole : Grande opportunité pour les enseignants

Le ministère de l’Agriculture a ouvert, exceptionnellement, cette année, un très grand nombre de places pour tous les concours. Pour le privé, ce sont 300 places dont 90 au concours externe et 210 au concours interne, qui sont offertes cette année (30 l’an dernier).

Ainsi, pour le privé, 6 disciplines ont été ouvertes en 4e catégories au concours externe et 7 au concours interne et, pour le concours de 2e catégorie, 6 disciplines ont été ouvertes au concours externe et 11 au concours interne. La nouvelle épreuve d’admissibilité pour les concours internes se caractérise par la constitution d’un dossier de «Reconnaissance des acquis de l’expérience professionnelle » (RAEP).

Mais attention: Date limite des pré-inscriptions en ligne sur le site du Ministère jeudi 21 novembre 2013 à minuit.

12-11-2013. Rythmes scolaires. Grève dans le primaire public

La particularité de l’enseignement privé est de ne pas être obligé d’appliquer la réforme des rythmes scolaires, pas plus cette année que les années suivantes, contrairement au public.

Donc les éventuelles difficultés rencontrées dans le privé sous contrat doivent être considérés comme des "problèmes" locaux à régler au sein de chaque établissement concerné.

Dans ces conditions, au sujet de cette grève, le SYNEP CFE-CGC n'a aucun mot d'ordre national à donner (contrairement aux syndicats du public).

Par contre il reste vigilant à propos de son application «volontaire» dans les établissements privés sous contrat.


8-11-2013. Loi de sécurisation de l’emploi. Négociations dans l’enseignement privé sous contrat

Le 1er volet soumis à la négociation était le travail à temps partiel.

Le collège employeur a mené les négociations à la hussarde : 2 séances, à peine 6 heures de pseudo-négociations consistant en une suite de tours de table destinés à trouver les points d’accord ou de désaccord, puis un texte final rédigé par le seul collège employeur sans aucune relecture commune. Résultat, un texte mal ficelé qui certes comporte des avancées non négligeables par rapport au texte législatif, que nous avons saluées mais qui recèle aussi, par une rédaction imprécise, les ingrédients de conflits locaux, par une application à la lettre de certains articles, tel l’article 6 relatif aux heures complémentaires dans lequel il est implicitement écrit qu’un salarié prévenu plus de 3 jours avant qui refuserait d’effectuer ces heures complémentaires peut être sanctionné. Cette disposition fut –ce-t’elle légale, va à l’encontre de la volonté affichée de permettre à un salarié d’avoir un 2ème emploi. De même, pour le flou des articles 3 et 7 autour de la notion de...

Pour lire la suite - Clic ICI

Le 2ème volet est la complémentaire santé.

Là, changement de ton et de méthode, la première séance laisse entrevoir la perspective d’une véritable négociation, c’est du moins ce que nous laisse penser les premières déclarations du Président de la FNOGEC au nom du collège employeur. Plusieurs séances en groupe de travail ou en séances plénières sont prévues jusque fin janvier afin de définir les contours et le contenu d’un accord qui concerne 80 000 salariés. Sur ce sujet l’ensemble des organisations syndicales de salariés manifestent leur désir de travailler ensemble pour aboutir à des propositions communes. Alain BELLEUVRE


10-9-2013. Retraites. La CFE-CGC ne fait pas grève

La CFE-CGC va engager une action parlementaire devant les députés et les sénateurs pour proposer des amendements et faire évoluer le projet dans le bon sens. C’est pourquoi, la CFE-CGC ne défilera pas le 10 septembre prochain. Le financement...

Pour lire la suite - Clic ICI



1-7-2013. PSAEE : négociations salariales. Enfin un accord !

Le SYNEP CFE-CGC tient à souligner qu’après deux jours de négociations, le 27 juin 2013, pour la première fois depuis bien des mois, le collège Employeur et une majorité d’organisations syndicales de salariés, parviennent à un accord, portant dans le cas présent, sur la revalorisation des salaires.
C’est donc à la quasi-unanimité, grâce à leur ténacité et à leur action concertée, que les organisations syndicales, obtiennent au 1er septembre 2013:
la valeur du point à 16,94€, ce qui correspond à une augmentation de presque 0,8% ;(...)

Pour lire la suite - Clic ICI


18-6-2013. PSAEE : négociations ?

Pour sortir d’une situation socialement instable pour les personnels de droit privé de l’Enseignement Catholique.

Suite à la dénonciation partielle de la convention collective PSAEE par le collège employeur, un accord de substitution a été mis à signature mi-décembre 2012 ...

Pour lire la suite - Clic ICI


Le 21-6-2013. Premières élections professionnelles au sein de France Business School (fBs)

Naissance d'une nouvelle grande école de droit privé, regroupant d'anciennes écoles des chambres du commerce sur 5 campus (Amiens, Brest, Clermont-Ferrand, Poitiers, Orléans-Tours ).

Trois syndicats, CFTC, CFE-CGC, CGT, font liste commune pour les élections du comité d'entreprise...

Pour lire la suite - Clic ICI


7-6-2013. Résultats des élections à l'AGO du SYNEP CFE-CGC

Présidente : CIMA Evelyne

Conseil National : BELLEUVRE Alain, CHAPOVALOFF Michèle, DALY Nadia, DEUTSCH Bruno, GOUHIER Alain, GRISEL Catherine, JOCAILLE Alain, LEFEBVRE Patrick, LEROY Pierre-Yves, NOISETTE Chantal, RILHAC Christian, ROELAND Pascal, VERET Jean-Luc, VIGOUROUX Luc

Détail des résultats - Clic ICI

29-5-2013. PSAEE et AGIRC : Vers la résolution de la question des cotisations à la caisse de retraite des Cadres et assimilés (AGIRC)

Depuis la reclassification au 1er septembre 2010, la question relative au périmètre des cotisants et à la clause de sauvegarde n’avait pu recevoir de réponse positive de la commission administrative de l’AGIRC faute d’accord avec le collège employeur...

Pour lire la suite - Clic ICI


16-5-2013. Communiqué de presse. Non à l’enseignement en anglais dans l’Enseignement Supérieur (loi FIAROSO)

Les entreprises françaises ne trouvent pas de clients étrangers car elles ne sont pas compétitives et, visiblement, ce n’est pas en faisant quelques pubs en anglais qu’elles réussissent à mieux travailler.

Pour les universités et les écoles de l’Enseignement Supérieur françaises, la problématique est la même que pour les entreprises ; elles n’attirent pas d’étudiants étrangers car, depuis des décennies, elles évoluent dans un système de dépréciation continue des diplômes entraînant un enseignement de moins en moins compétitif.

Pour lire la suite - Clic ICI


3-5-2013. Enseignants agents de l'Etat. Régime additionnel de retraite

Pour son recours en Conseil d'Etat, le SYNEP CF-CGC recherche des enseignants partis à la retraite ces 5 dernières années (1er degré, 2nd degré), afin de préparer et présenter une étude statistique sur le plus grand échantillon possible ( relevé de carrière, montant de la pension). Contactez-nous.


3-5-2013. PSAEE. Recommandation patronale.

Guide FNOGEC "question-réponse" sur la recommandation patronale du 25 mars

Rappel : jusqu’à de nouvelles négociations le SYNEP CFE-CGC demande le maintien de tous les avantages, comme le font déjà beaucoup d’établissements.


20-4-2013. Enseignants agents de l'Etat. Retraite additionnelle. Recours en Conseil d'Etat

Une requête intersyndicale (CFTC, CFDT, SPELC et SYNEP CFE-CGC) a été déposée au Conseil d'Etat pour l'annulation du décret et de l'arrêté du 18 février 2013 relatifs au régime additionnel de retraite des personnels enseignants et de documentation mentionnés aux articles L.914-1 du code de l'éducation et L.813-8 du code rural.


19-4-2013. PSAEE. Dialogue social.

Le collège employeur organise une deuxième réunion le 30 mai.


16-4-2013. PSAEE. Contestation patronale.

Son référé n'ayant pas abouti, le collège employeur poursuit son action, contestant la validité de l'opposition à l'entrée en vigueur de l'accord de substitution, au Tribunal de Grande Instance, au fond.


3-4-2013. PSAEE- Le dialogue social veut se renouer

Le Collège Employeur a répondu favorablement à notre demande de reprise du dialogue social mais, le contexte a changé.

Rappel : après la dénonciation quasi-totale de la convention collective des PSAEE par le Collège Employeur, des négociations en vue d’un accord de substitution sont mises en places. Le dernier jour de la fin du délai de survie (non prolongé par refus du collège employeur) de la convention collective des PSAEE, un accord de substitution est signé par le SNEC CFTC et le SPELC (13/12/2012). Une opposition majoritaire des 4 autres organisations syndicales (SYNEP CFE-CGC, CGT, FO et CFDT) est déposée : l’accord de substitution n’entre pas en vigueur. Cependant il reste des avantages acquis individuels.

Contestant la validité de cette opposition, le Collège Employeur fait un recours au tribunal de grande instance, en référé (il est débouté) puis au fond (jugé dans... quelques mois, voire un an ou deux)

Le 25 mars 2013 : recommandation patronale à effet à partir du 1er avril 2013 sur le délaide carrence...

Le 9 avril 2013 : à la demande du Collège Employeur, réunion de l’ensemble des organisations syndicales concernant la mise en place du dialogue social renoué.


Dans ce nouveau contexte juridique, les conditions d’ouverture de négociations sont aujourd’hui à l’étude avant un prochain rendez-vous.

En attendant le SYNEP CFE-CGC demande que la recommande patronale ait un effet rétroactif depuis le 14 décembre 2012.


25-3-2013. PSAEE. Recommandation patronale du 25-3-2013 à effet au 1-4-2013.

Conscient que la stricte application du code du Travail ne peut perdurer... le collège employeur vient d'émettre une nouvelle recommandation patronale.

Cependant, que les salariés des établissements dans lesquels, entre autres, les jours de carence pour arrêt maladie sont entrés en application, continuent à nous en informer le plus rapidement possible afin que nous puissions en tenir compte lors des prochaines négociations.


25-3-2013. PSAEE. La FNOGEC renoue le dialogue social.

Ce jour, le Président du collège employeur invite l'ensemble des organisations syndicales à une réunion d'échanges, début avril.

Le SYNEP CFE-CGC a répondu favorablement à cette invitation.


17-3-2013. PSAEE. Référé de la FNOGEC. Décision du TGI.

Le TGI a dit n’avoir lieu à référé sur les demandes du collège employeur. Il a estimé que cette affaire ne comportait pas de caractère d’urgence.

Les demandeurs peuvent toujours faire appel ou assigner les organisations syndicales devant le TGI pour qu’il soit statué non plus en référé mais au fond.


16-3-2013. PSAEE. Evreux. Action médiatique à imiter

N'hésitez pas à faire comme notre adhérente "A.G." qui a médiatisé l'action ménée au sein de son établissement et... faites-le nous savoir.


14-3-2013. PSAEE. Référé de la FNOGEC. Le Tribunal de Grande Instance a débouté le Collège employeur...

...qui contestait la validité de l'opposition à l'accord de substitution ; opposition faite par les syndicats SYNEP CFE-CGC, CFDT, CGT, FO.

Que les salariés des établissements dans lesquels, entre autres, les jours de carence pour arrêt maladie sont entrés en application, nous en informent le plus rapidement possible afin que nous puissions en tenir compte lors des prochaines négociations.

Prochaines négociations ? Elles ne peuvent que reprendre : lire notre "SYNEP-EXPRESS" n°146



26-2-2013. La pension de retraite additionnelle totale de notre exemple (M.D.) aura une décote de 58,88% !

Suite au décret n°2013-145 du 18 février 2013 modifiant le régime additionnel de retraite des personnels enseignants et de documentation la pension additionnelle de retraite fait une chute vertigineuse.
Monsieur le Ministre, le SYNEP CFE-CGC ne restera pas les bras croisés devant une telle arnaque !


20-2-2013. Retraite des enseignants du privé sous contrat

Le décret n°2013-145 du 18 février 2013 modifiant le régime additionnel de retraite des personnels enseignants et de documentation est paru au Journal Officiel du 20 février 2013. Il entre en vigueur le lendemain de sa publication.
Double peine : non seulement il y a une baisse des pensions mais en plus une augmentation du taux de cotisation.


20-2-2013. PSAEE : référé de la FNOGEC

Résultat du référé le 13 mars prochain


12-2-2013. PSAEE : la FNOGEC n'admet pas l'opposition !

Par cette assignation en référé, le 20 février 2013, le collège employeur conteste la validité de l'opposition majoritaire à l'entrée en vigueur de l'accord de substitution signé le 14-12 par le SPELC et le SNEC-CFTC.

En attendant, le Collège Employeur donne ses consignes : entre autres, application du code du travail concernant les 3 jours de carence en cas d'arrêt de maladie.

Nous rappelons que chaque établissement peut faire mieux que le code du travail en faveur de ses salariés ; d'ailleurs la majorité des établissements continue à appliquer l'ancienne convention, sans jours de carence. Alors, si le vôtre n'est pas dans ce cas, contactez-nous immédiatement.



6-1-2013. "mariage pour tous" et enseignement privé sous contrat

Le SYNEP CFE-CGC ne peut qu’être extrêmement vigilant à propos du sujet sociétal actuel qu’est le « mariage pour tous », non pas pour émettre son point de vue sur la question, ce qui n’est pas son rôle, mais pour défendre les intérêts des personnels des établissements de l’enseignement privé sous contrat d’association avec l’État. Et le problème est de taille tout particulièrement à cause des lois Debré, Censi et autres régissant ces établissements !...

Lire la suite...


1-1-2013. PSAEE. Nouvelle donne, suite à l'opposition

Suite à l’opposition des 4 syndicats SYNEP CFE-CGC, CGT, FO et CFDT aucune convention collective nationale ne vous est désormais applicable. En attendant les négociations et la signature d’une nouvelle convention, votre employeur risque d’en profiter pour vous dire que seul le code du travail s’applique. C’est globalement faux, tout dépend de la situation et du contrat de travail de chacun de vous !

Méfiez-vous, ne signez rien et au moindre changement que vous propose votre direction ou pour toutes modifications que vous constaterez sur votre feuille de paie , contactez-nous au plus vite par courriel (synep@cfecgc.fr) ou téléphone (01 55 30 13 19)

Consultez notre site www.synep.org (éventuellement à réactualiser à partir de votre ordinateur avec la touche f5

Vos actions au sein de votre établissement sont primordiales !


1-1-2013. Enseignants du privé sous contrat

Vous avez pu suivre, via notre site, le projet de réforme concernant le régime additionnel de retraite dans l’enseignement privé sous contrat

Après

  • la manifestation nationale du 12 décembre,
  • le refus du CSE (conseil supérieur de l’éducation) le 13 décembre,
  • la question écrite à Mme la Ministre des Affaires Sociales et de la Santé posée à l’Assemblée Nationale le 19 décembre,
  • la remise de plus de 31000 pétitions par l’intersyndicale à Matignon le 21 décembre,
  • la question écrite à l’attention de M. le ministre de l’Education Nationale, publiée dans le JO Sénat le 27 décembre,

nous ne savons toujours pas les mesures que compte prendre effectivement le Gouvernement. Mais, si le projet de décret passe, nous ferons en concertation avec les autres syndicats des actions nationales appropriées. Donc consultez régulièrement notre site (éventuellement à réactualiser à partir de votre ordinateur avec la touche f5)


26-12-2012. PSAEE. Opposition du syndicat CFDT

Le 21-12 le SYNEP CFE-CGC avait fait opposition à l'entrée en vigueur de la nouvelle convention collective des établissements d'enseignement privé, signée par le SPELC et le SNEC-CFTC. La CGT a fait opposition le 21 au soir, FO le 22 et la CFDT le 26.

L'opposition étant désormais majoritaire, elle est effective : la nouvelle convention collective n'entre pas en vigueur.

Une demande d'ouverture des négociations, en commissions mixtes, sera donc faite prochainement auprès du ministère du travail.


22-12-2012. PSAEE. Opposition des syndicats CGT et FO

Opposition à l'entrée en vigueur de la nouvelle convention collective des établissements d'enseignement privé, signée par le SPELC et le SNEC-CFTC. La CGT a fait opposition le 21 au soir et FO le 22

Pour être valable cette opposition ne doit plus être faite que par la CFDT, avant le 29 décembre.


21-12-2012. PSAEE. Opposition du SYNEP CFE-CGC

Suite à son Conseil National du 20, le SYNEP CFE-CGC vient de faire opposition à l'entrée en vigueur de la nouvelle convention collective des établissements d'enseignement privé, signée par le SPELC et le SNEC-CFTC.


21-12-2012. Retraite. Remise de pétitions à Matignon

Contre la réforme du régime additionnel de retraite des enseignants du privé sous contrat. Remise des pétitions par une délégation intersyndicale. Le SYNEP CFE-CGC est représenté par sa secrétaire générale Nadia DALY.

14-12-2012. Retraite des enseignants du privé sous contrat. Grève prévue

Un mouvement de grève intersyndical sera proposé à l’ensemble des enseignants du privé entre le 14 et le 18 janvier

14-12-2012. PSAEE. La convention collective vient d'être signée par la CFTC et le SPELC

« FNOGEC : Note d'information n°2012-21
(...) après plus de 20 séances de négociation avec l’ensemble des partenaires sociaux, les organisations composant le collège employeur et la CFTC et le SPELC ont signé hier soir 13 décembre 2012 :
- la nouvelle convention collective des établissements d’enseignement privés d’application immédiate. Elle s’est substituée depuis hier à la Convention Collective des PSAEE et à l’accord du 7 juillet 2012 sur les classifications et rémunérations ;
- un accord salarial et un accord concernant les salariés embauché pendant la période transitoire à effet au 1er septembre 2013.
Suite à une période qui se terminera au terme du délai de 15 jours de la période d’opposition ouverte aux 4 organisations non signataires [CFDT, SYNEP CFE-CGC, CGT, FO], nous souhaitons en effet une mise en oeuvre apaisée de l’ensemble de ces textes. (...)»

Il reste donc aux quatre organisations non signataires, à se concerter pour faire valoir, ou non, ensemble leur droit d'opposition.


13-12-2012. Retraite en Péril. Le CSE vote non au texte. Le ministre persiste

Malgré le vote de ce matin, en CSE (Conseil Supérieur de l'Education) : 44 contre le projet (de modification du Régime Additionnel de retraite dans l'enseignement Privé) et 0 pour le projet, le ministère a annoncé qu'il n'abandonnerait pas le projet !
Les syndicats se concertent donc pour des actions communes.

10-12-2012. PSAEE. Convention collective mise à signature.

Convention collective, accord salarial et accord de régularisation transactionnelle. Les trois sont indissociables.


7-12-2012. Retraite additionnelle : un passage en force.

Le ministère proposera au Conseil Supérieur de l’Éducation du 13 décembre 2012 d’adopter un projet de décret pour modifier le régime additionnel de retraite des maîtres contractuels et agréés des établissements d’enseignement privés sous contrat. (...)


6-12-2012. PSAEE. Parodie de négociations dans l’enseignement catholique (suite).

(...) Les négociations ont trainé en longueur tout au long de l’année 2012 et maintenant, à l’approche de la date butoir du 14 décembre, il faudrait qu’en deux jours ouvrés les syndicats étudient et s’engagent sur l’ensemble d’une convention applicable à 60.000 salariés ! (...)


6-12-2012. Privé sous contrat avec l'Etat Retraite en danger.

URGENT. Manifestations académiques du 12-12-2012 Enseignants et retraités de l’enseignement privé sous contrat avec l'Etat. Le Régime additionnel de retraite est en danger imminent.


2-12-2012. Privé sous contrat avec l'Etat. Retraite en danger.

Manifestations académiques du 12-12-2012. Enseignants et retraités de l’enseignement privé sous contrat avec l'Etat. Le Régime additionnel de retraite est en danger.


21-11-2012. Enseignants sous contrat. Retraite en danger

En 2005, un organisme indépendant à chiffré, à la demande du ministère de l'éducation nationale, à environ 18% l'écart des retraites entre les maîtres du privé et du public.

La loi CENSI du 5 janvier 2005 a mis en place un régime additionnel de retraite au bénéfice des enseignants et documentalistes des maîtres de l'enseignement privé permettant de compenser en partie (car en 2020 on arrive qu’à 10%) l’écart des retraites entre les enseignants du privé sous contrat et du public. En effet le décret n°2006-934 du 28 juillet 2006 a modifié l'échéancier initial, pour l’avancer de la façon suivante :

  • 5 % pour les liquidations intervenues entre le 01/09/2005 et le 31/12/2005,
  • 7 % pour les liquidations intervenant entre le 01/01/2006 et le 31/08/2010,
  • 8 % pour les liquidations intervenant entre le 01/09/2010 et le 31/08/2015,
  • 9 % pour les liquidations intervenant entre le 01/09/2015 et le 31/08/2020,
  • 10 % pour les liquidations intervenant après le 01/09/2020.

Ce % s'applique sur le montant global de la pension de retraite (RGSS et régimes complémentaires) pour la seule carrière effectuée comme enseignant ou documentaliste dans l'enseignement privé sous contrat.

Mais il s’avère que la cour des comptes du 1er août 2012 qualifie de "régime avantageux", le régime des enseignants du privé sous contrat par rapport au régime des enseignants du public, qu'il convient de réformer rapidement. En réponse la Ministre des affaires sociales le 12 octobre 2012 et de la santé annonce, un projet de réforme en cours d'arbitrage, pour une application dès le 1er janvier 2013, contenant des mesures radicales de gel des pensions déjà liquidées, un gel du calendrier de montée en charge du taux, un relèvement des cotisations et des réductions de droit des futurs retraités.

Nous avons demandé à Monsieur Flaugère Daniel (spécialiste des retraites enseignants du privé sous contrat) de reprendre les calculs des retraites afin de vérifier les propos de la Cour des comptes. Après de multiples calculs, il s’avère qu’on peut considérer, contrairement à l'affirmation du Président de la Cour de comptes, que l'écart de retraite au détriment des enseignants du privé se situe en 2012 au minimum à 9 %.

Si vous voulez de plus amples informations contactez-nous par courriel : synep@cfecgc.fr ou par téléphone : 01 55 30 13 19

Nadia DALY


18-04-2012. Le « tout numérique » à l’école. Un leurre ?

Communiqué de presse. Enseignement privé

Le « tout numérique » à l’école !

Certains militent pour le «tout numérique» à l’école prétextant que, pour intéresser les élèves actuels, il faille impérativement faire des cours ludiques passant par ces techniques modernes. Aussi proposent-ils de dépenser encore plus pour former les enseignants au numérique et pour équiper l’ensemble des établissements scolaires en tablettes, tableaux, ordinateurs, et autres...

Le SYNEP CFE-CGC, syndicat national de l’enseignement privé CFE-CGC, se demande si, dans l’état actuel de la situation de notre enseignement, la revendication n’est pas un leurre pour masquer l’incompétence (assumée ?) de nos dirigeants à définir une politique cohérente ! Si besoin en était, la preuve est dans l’indigence des programmes électoraux présidentiels, en la matière !

La défaillance du système éducatif français est-elle réellement à chercher dans l’absence du «tout numérique» ? (...)


Dossier interactif : l’Éducation va mal ! Que peut-on y faire ?

Le SYNEP CFE-CGC, syndicat de l’enseignement privé, vous présente son dossier, chapitre par chapitre et vous invite à le commenter et à argumenter, pour ou contre !...
Pour en savoir plus... et donner vos arguments, cliquez ici

Chapitre 1 : Commentaires et arguments

Vos commentaires et arguments sont mis en ligne, après avoir été rendus anonymes.
(Pour en savoir plus, cliquez ici)